Le prix Senghor à Stéphane Larue

Son Plongeur (Le Quartanier) a valu à Stéphane Larue une pluie d’éloges et le Prix des libraires. Le revoici une nouvelle fois primé, cette fois de l’autre côté de l’Atlantique. Vendredi, à Paris, Le plongeur a en effet reçu le prix Senghor du premier roman francophone et francophile, prix qui, parallèlement, rend hommage au poète et ancien président sénégalais Léopold Sédar Senghor. Ce formidable roman d’apprentissage l’a emporté au 5e tour de scrutin contre Rapatriés (Seuil), de Néhémy Pierre-Dahomey, et Mon royaume pour une guitare (Michel Lafon),de Kidi Bebey. Le lauréat succède à l’écrivain comorien Ali Zamir, qui l’avait emporté en 2016 avec Anguille sous roche (Tripode).