Marathon de lecture de «Moby Dick»

Boston — Les amateurs du roman Moby Dick de partout autour du monde se préparent à un marathon de lecture du classique d’Herman Melville. Le musée de la pêche à la baleine de New Bedford, au Massachusetts, tiendra ce week-end sa 20e lecture ininterrompue du roman. Ce qui a débuté de façon très modeste, selon le directeur du musée, James Russell, est devenu un événement de quatre jours qui culmine avec une lecture à voix haute de 25 heures par quelque 150 bénévoles. Des centaines de personnes assistent à l’événement et des milliers d’autres le regardent en webdiffusion. Ce rendez-vous est devenu si populaire que les places de lecteurs se sont envolées en une heure. Ces lecteurs sont des adolescents et des nonagénaires, des spécialistes d’Herman Melville et des descendants de l’écrivain. Ils viennent des États-Unis et d’ailleurs dans le monde. Des parties du livre seront d’ailleurs lues en d’autres langues, notamment en français, en espagnol et en néerlandais. L’auteur Nathaniel Philbrick est l’invité spécial de cette année. Cette année, des enfants âgés de 8 à 12 ans liront en deux heures une adaptation pour enfants.