Une journée parcs ouverts

Moment de détente et de contemplation au parc national des Îles-de-Boucherville, près de Montréal.
Photo: Mathieu Dupuis Moment de détente et de contemplation au parc national des Îles-de-Boucherville, près de Montréal.

«Le plein air, pour en profiter pleinement, faut d'abord savoir comment le faire», disait François Pérusse à ses fidèles en 1992, dans l'un des impayables sketches de L'Album du peuple, tome 2.

Bon, c'est poussé un peu, mais ça pourrait être l'une des questions que la Société des établissements de plein air du Québec (SEpaq) s'est posées en 1999, lorsque le gouvernement l'a mandatée pour constituer le réseau des parcs nationaux (Parcs Québec) et concevoir des infrastructures de calibre international pour ces espaces.

Car au-delà de sa primordiale mission de conservation de la nature, Parcs Québec doit aussi la rendre plus accessible et inviter les gens à s'approprier l'environnement. Et tous les types de public, pas que les fous de plein air.

Le glamping

Alors, ces dernières années, Parcs Québec a aménagé des sentiers, outillé ses établissements et le personnel d'accueil et développé son réseau d'hébergement avec un accent sur le glamping — un mot né de camping et glamour —, ou ce prêt-à-camper inauguré avec la tente Huttopia afin de rendre le camping accessible à tous les types d'individus.

«Une personne sur deux qui loue une tente Huttopia ne serait pas venue dans un parc national s'il n'y avait pas eu ce type d'installation, souligne Martin Soucy, vice-président exploitation de Parcs Québec. En multipliant les nouvelles expériences, on va chercher des gens qui ne visiteraient pas nos parcs autrement. Et cela nous permet du même coup de les sensibiliser à notre mission de les protéger.»

Mission accomplie

Dix ans et 100 millions de dollars en investissements plus tard, M. Soucy peut dire: «Mission accomplie.» La fréquentation des parcs nationaux a augmenté en moyenne de 72 % depuis 2001 et le récent diagnostic de l'industrie touristique les a reconnus comme un réseau d'envergure internationale dans le positionnement du Québec, lance à l'autre bout de la ligne le v.-p. en visite au parc national de la Pointe-Taillon.

Avec les 42 autres millions à investir au cours des prochaines années, les améliorations se poursuivront dans les parcs. À l'automne sera lancée une nouvelle façon d'y découvrir la faune et la flore, mettant à contribution les tablettes numériques et les téléphones cellulaires. Cela en conservant le contact intime avec la nature, insiste toutefois Martin Soucy, qui connaît le réseau comme le fond de sa poche pour y avoir oeuvré comme préposé à l'accueil avant de devenir, de fil en aiguille, le capitaine de Parcs Québec.

«Notre premier défi, dit-il, est de créer une communion entre les visiteurs et l'environnement des parcs. On ne parle pas de faire de la randonnée pédestre pour faire de la randonnée pédestre, mais du prétexte de la rando pour y trouver une tranquillité au milieu de paysages magnifiques. Tout en faisant de la visite une expérience enrichissante selon les intérêts de chacun.»

La journée portes ouvertes permet aux gens à découvrir les parcs de leur région, le temps d'un pique-nique ou d'une participation aux nombreuses activités spéciales offertes dans 22 parcs nationaux. Puisque Parcs Québec a la relève dans sa mire, elle installe son porte-parole Arthur l'aventurier près des centres urbains dans le parc national du Mont-Orford. Ses chansons sur les parcs et la faune sont devenues en quelque sorte des ambassadeurs pour les parcs nationaux; sur la page Facebook d'Arthur, des parents ont confié qu'elles les ont menés à découvrir les parcs gaspésiens de Plaisance et du Miguasha.

Comme quoi toutes les façons sont bonnes pour être sensibilisé au plein air et en profiter pleinement.

Quelques suggestions

Cette année, 22 espaces protégés par Parcs Québec participent à la Journée des parcs nationaux. L'entrée est gratuite et les activités sont nombreuses. On y a l'embarras du choix pour pique-niquer et planter sa tente. Voici quelques suggestions.

- Les gens sont conviés à une visite guidée en minibus du parc national de l'île d'Anticosti, de 8h à 17h. Les curieux s'instruiront sur les incendies de forêt et la régénération de celle-ci. 418 535-0289.

- Le parc national de la Jacques-Cartier, situé à 30 minutes de Québec, invite à la découverte des minéraux par sa randonnée guidée «Sous les roches géantes». Aussi, les familles pourront se joindre au rallye sur les secrets de la forêt et la relation entre ses divers habitants. 418 848-3599. Réservation obligatoire pour la rando: 418 848-3169.

- Plusieurs activités sont prévues dans le parc national des Îles-de-Boucherville, situé tout près de Montréal. En plus de la visite de l'une des populaires tentes Huttopia, il y a des visites motorisées des îles de la Commune et Grosbois, de l'animation à la hutte amérindienne et un forfait spécial pour les golfeurs (réservation requise). 450 928-5088.

- Les végétaux verdissent depuis un moment à Montréal mais au sommet des monts Valin, les bourgeons de certaines espèces ne commencent qu'à éclore. Cette journée au parc national des Monts-Valin (Saguenay-Lac-Saint-Jean) sera l'occasion de se joindre à la randonnée pédestre et de vivre de nouveau le printemps. Départ de la navette à 10h (s'habiller en conséquence, il ne fait pas chaud là-haut!). 418 674-1200.

- Le tout nouveau parc national du Lac-Témiscouata, axé sur l'expérience technologique, ouvrira officiellement en 2012 mais l'équipe sera sur le terrain pour rencontrer les visiteurs et leur présenter l'état des travaux du parc, conçu à partir d'un territoire presque vierge.

***

Un siècle de parcs canadiens

Ça fête aussi du côté de Parcs Canada car tout l'été, les parcs nationaux de toutes les provinces et territoires souligneront le 100e anniversaire du premier service de parcs et de lieux historiques nationaux au monde. Le week-end des 17 et 18 juin est décrété Journée nationale d'initiation au camping en milieu urbain. Les berges du lieu historique national du Canal-de-Lachine (près du marché Atwater, à Montréal) deviendront un site de camping aménagé pour accueillir une centaine de tentes, et le 18 juin, les familles de la région de Québec pourront s'initier aux plaisirs de la tente et du feu de camp aux Forts-de-Lévis, à Lévis. www.pc.gc.ca.

À voir en vidéo