Des chefs d’entreprise canadiens réclament un plan pour les frontières

La fermeture de la frontière canado-américaine, en place depuis le 20 mars 2020 et renouvelée tous les mois, devrait actuellement expirer lundi prochain.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir La fermeture de la frontière canado-américaine, en place depuis le 20 mars 2020 et renouvelée tous les mois, devrait actuellement expirer lundi prochain.

Des chefs d’entreprise demandent à Ottawa de communiquer immédiatement un plan complet pour rouvrir l’économie et les frontières internationales, ainsi qu’un processus de certification du statut vaccinal.

Le gouvernement fédéral devait tenir compte des conseils formulés le mois dernier par son groupe consultatif d’experts, et permettre aux étrangers complètement vaccinés d’entrer au pays, ont estimé lundi les membres de la Table ronde canadienne du voyage et du tourisme, lors d’une conférence de presse.

Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré dimanche qu’il s’était entretenu avec le président américain Joe Biden lors du sommet du G7 sur l’assouplissement des restrictions aux frontières, mais n’a donné aucune indication indiquant qu’un calendrier ou d’autres détails avaient été fixés.

Le chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada, Perrin Beatty, a souligné lundi que le Canada demeurait un « cas particulier » au sein du G7, puisqu’il n’a toujours pas dévoilé de plan global de réouverture s’appuyant sur des taux de vaccination et d’autres critères. Les secteurs du tourisme et du transport aérien ont perdu des milliards de dollars au cours des 15 derniers mois, avec les avis de voyage en vigueur et les fermetures de frontières attribuables à la pandémie.

Un premier pas prudent

Le gouvernement a fait un premier pas prudent, la semaine dernière, en annonçant que les citoyens canadiens et les résidents permanents qui avaient reçu deux doses de vaccin et dont le test de dépistage de la COVID-19 était négatif seraient probablement exemptés d’une période d’isolement obligatoire de deux semaines, y compris les quarantaines à l’hôtel, vers le début du mois prochain.

La fermeture de la frontière canado-américaine, en place depuis le 20 mars 2020 et renouvelée tous les mois, devrait actuellement expirer lundi prochain.

Interpellé le 3 juin devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le ministre des Affaires étrangères, Marc Garneau, avait exhorté les gens d’affaires à la patience, ceux-ci réclamant au moins un plan pour la réouverture des frontières.

Arguant que la vaccination devrait rendre obsolète la quarantaine obligée à l’hôtel, le président de la Chambre, Michel Leblanc, a réclamé la fin de ces quarantaines et un plan précis de réouverture des frontières pour que la communauté d’affaires puisse planifier l’après-pandémie. M. Leblanc veut un « plan », de la « prévisibilité », « des dates avec des conditions ». « On est très conscient que les gens deviennent impatients, et puis je prends note très clairement ce matin de votre mot “prévisibilité” […] Je ramène ça chez moi, à mes collègues », avait promis le ministre Garneau, qui siège au comité du cabinet créé pour gérer la réponse à la pandémie.

Le président de la Chambre insistait auprès du ministre Garneau. « Il y a des gens doublement vaccinés, […] beaucoup de gens d’affaires, qui veulent aller à l’étranger pour renforcer leurs relations avec leurs clients, faire du développement d’affaires, […] est-ce qu’on peut avoir tout de suite un signalement clair qu’on lève le confinement obligatoire en hôtel dans les prochains jours ? »

Avec Le Devoir

À voir en vidéo