Premier surplus commercial depuis mai 2019 au Canada

Les exportations totales ont augmenté de 8,1 % en janvier, pour atteindre 51,2 milliards, avec des augmentations dans toutes les sections de produits.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir Les exportations totales ont augmenté de 8,1 % en janvier, pour atteindre 51,2 milliards, avec des augmentations dans toutes les sections de produits.

Le Canada a affiché, en janvier, son premier surplus commercial depuis mai 2019, grâce à une forte hausse des exportations, selon ce que rapporte vendredi Statistique Canada.

L’agence affirme que l’excédent de 1,4 milliard a été le plus important depuis juillet 2014. Il suit un déficit révisé de près de 2 milliards en décembre. Les économistes s’attendaient en moyenne à un déficit de 1,4 milliard pour janvier, selon la firme de données financières Refinitiv.

Ce rapport de Statistique Canada fait suite à des estimations préliminaires publiées plus tôt cette semaine selon lesquelles le PIB a progressé de 0,5 % en janvier, après une croissance de 0,1 % en décembre.

L’économiste Omar Abdelrahman, de la Banque TD, affirme que ce rapport sur la balance commerciale vient s’ajouter à une liste d’indicateurs suggérant que l’économie canadienne se porte mieux qu’escompté en ce début d’année. Même si ces données étaient selon lui partiellement transitoires en raison des contributions volatiles des exportations d’aéronefs et de barres en or, M. Abdelrahman relève qu’un « momentum dans la demande mondiale et les prix de certaines matières premières » a récemment soutenu les exportations canadiennes.

Les exportations d’aéronefs et d’autre matériel de transport ont grimpé de 72,3 % en janvier alors qu’une compagnie aérienne canadienne non identifiée par l’agence a retiré une grande quantité d’appareils de sa flotte, ce qui a entraîné leur exportation vers les États-Unis. Entre-temps, les exportations de biens de consommation ont affiché une hausse de 11,6 % en janvier, sous l’effet d’une hausse des exportations de barres en or vers les États-Unis.

Niveaux d’avant-crise

Les exportations totales ont augmenté de 8,1 % en janvier, pour atteindre 51,2 milliards, avec des augmentations dans toutes les sections de produits. De leur côté, les importations totales ont augmenté de 0,9 % en janvier pour atteindre 49,8 milliards. Exprimées en volume, les exportations se sont accrues de 5,1 %, tandis que les importations ont progressé de 1 %.

L’excédent commercial du Canada avec les États-Unis a plus que doublé de décembre à janvier, passant de 2,5 milliards à 6,2 milliards. Il s’agit de l’excédent le plus élevé depuis le mois de septembre 2008. Les exportations vers les États-Unis ont augmenté de 11,3 %, tandis que les importations en provenance du sud de la frontière ont augmenté de 0,4 %.

8,1%
C'est la hausse des exportations totales du Canada en janvier.

L’analyste Kyle Dahms, de la Banque Nationale, relève que les échanges bilatéraux dépassent maintenant pour la première fois leurs niveaux d’avant la pandémie (de 2,8 %). Les exportations sont maintenant supérieures de 6,2 % à leur niveau de février 2020, tandis que les importations y sont légèrement inférieures (-0,6 %). Par rapport aux États-Unis, « les exportations du Canada vers son principal partenaire commercial ont bondi de 11,3 % en janvier et se trouvent à un niveau inégalé depuis 16 mois ».

 

Avec Le Devoir