Les voyageurs jouent les cobayes

Le projet verra les participants fournir un échantillon aux chercheurs du terminal et deux autres échantillons prélevés par les voyageurs eux-mêmes, sept et quatorze jours après l’atterrissage.
Nathan Denette La Presse canadienne Le projet verra les participants fournir un échantillon aux chercheurs du terminal et deux autres échantillons prélevés par les voyageurs eux-mêmes, sept et quatorze jours après l’atterrissage.

À compter de jeudi, les voyageurs internationaux arrivant à l’aéroport Pearson de Toronto pourront subir un test de dépistage de la COVID-19 dans le cadre d’une étude volontaire visant à explorer la nécessité des quarantaines.

Le projet d’un mois, dirigé par McMaster HealthLabs, l’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto et Air Canada, verra les participants fournir un échantillon aux chercheurs du terminal et deux autres échantillons, prélevés par les voyageurs eux-mêmes, sept et quatorzejours après l’atterrissage. Les échantillons, obtenus par des prélèvements de nez et de gorge, seront ensuite analysés pour la COVID-19 à l’institut de recherche de l’hôpital St. Joseph, à Hamilton.

Les organisateurs affirment que les participants seront informés par voie électronique dans les 48 heures suivant les premiers résultats, qui resteront confidentiels et seront regroupés pour une analyse indépendante des données par l’école de santé publique de l’Université de Toronto.

L’étude précède un projet pilote de la ligne aérienne WestJet et de l’aéroport international de Vancouver, qui verra les passagers être testés sur une base volontaire, sur certains vols au départ, plus tard cet automne. Les études marquent la dernière initiative d’une plus large poussée des transporteurs démontrant leur engagement dans la biosécurité et dans la lutte contre la propagation virale.

Assurance COVID

Afin également d’appuyer le souhait des consommateurs de renouer avec les voyages, Vacances Air Canada et Blue Diamonds, filiale hôtelière de Groupe de voyage Sunwing, ont ajouté à leur offre une assurance COVID.

Chez Vacances Air Canada, le régime d’assurance et d’assistance pour la COVID-19, fourni par Allianz Global Assistance, est inclus dans les forfaits sur des destinations sélectionnées au Mexique et dans les Caraïbes. Pour sa part, Blue Diamond Resorts, en partenariat avec MAS Servicios, offre une assurance médicale « All-In » gratuite comprenant une assurance maladie prolongée pour couvrir les frais engagés en cas d’accident ou de maladie, y compris les besoins médicaux liés à la COVID-19.

Disant appliquer des mesures de sécurité sanitaire conformes aux directives des centres de contrôle et de prévention des maladies, de l’Organisation mondiale de la santé et des ministères de la Santé locaux et nationaux, Blue Diamond Resorts a annoncé jeudi la réouverture graduelle de ses 17 propriétés sur une période s’étalant du 1er octobre au 15 décembre, en ajout aux six déjà ouverts depuis le 15 juillet.

Avec Le Devoir

À voir en vidéo