Les effets de la COVID-19 sur les ventes en épicerie

La valeur moyenne des ventes en épicerie a augmenté en mars à près de 38% par rapport à la moyenne de 2019.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir La valeur moyenne des ventes en épicerie a augmenté en mars à près de 38% par rapport à la moyenne de 2019.

Les épiceries ont été prises d’assaut par les Canadiens qui voulaient faire des réserves de produits alimentaires et d’hygiène personnelle en prévision du confinement annoncé par le gouvernement fédéral. Comment cela a-t-il affecté les ventes des produits en épicerie ? Retour en graphiques et en statistiques.

 

Les aliments qui se conservent longtemps ont été priorisés par les Canadiens lors de la semaine du 8 mars. Par exemple, les ventes de riz ont augmenté de 239 % par rapport à la même date l’an passé. Les ventes de pâtes alimentaires ont augmenté quant à elles de 209 %, les légumes en conserve de 180 % et la farine de 179 %. Les ventes d’aliments frais et de produits de base, tels que les pommes de terre, les œufs et la viande, qui se conservent moins longtemps, ont aussi augmenté, mais de façon moindre, laissant présager l’intention des consommateurs de faire des réserves en vue de la pandémie.

   

Les ventes de produits de soins personnels et de nettoyage ménager ont également augmenté de façon importante. Lors de la semaine du 8 mars, les ventes de désinfectants pour les mains ont connu une augmentation de 639 % par rapport à l’année passée. En deuxième position, les masques et les gants, pour se protéger des gouttelettes respiratoires responsables de la transmission de la COVID-19, ont haussé de 377 %.

   

Après la création du Fonds de réponse à la COVID-19 par le gouvernement fédéral, la valeur moyenne des ventes en épicerie a augmenté en quelques jours à près de 38 % par rapport à la moyenne de 2019, rapporte Statistique Canada. Ces mesures de soutien financier pour les Canadiens ont eu un impact important sur les ventes en épicerie qui étaient 16 % supérieures à la semaine précédant le temps des Fêtes, qui est d’habitude la plus achalandée de l’année.

   

Les ventes massives de papier hygiénique, particulièrement médiatisées, ont commencé à augmenter au début du mois de mars. Lors de la semaine du 8 mars, les ventes ont augmenté de 241 % par rapport à 2019. Cette augmentation a débuté lorsque la ministre fédérale de la Santé, Patty Hajdu, a recommandé aux Canadiens de faire des provisions pour environ une semaine, le 26 février dernier.