Le COVID-19 risque d’influencer la Banque du Canada, selon des économistes

La banque centrale fera connaître sa décision concernant son taux directeur principal mercredi matin.
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne La banque centrale fera connaître sa décision concernant son taux directeur principal mercredi matin.

Les économistes estiment que les effets de la propagation du nouveau coronavirus sur l’économie font grimper les chances de voir la Banque du Canada abaisser son taux directeur principal cette semaine — et peut-être de manière plus importante que prévu.

La banque centrale fera connaître sa décision mercredi matin. Il y a quelques jours à peine, les prévisionnistes anticipaient une baisse d’un quart de point de pourcentage.

Mais à la veille de l’annonce, la Réserve fédérale des États-Unis a décidé d’abaisser son taux directeur d’un demi-point de pourcentage après avoir vu les banques centrales du G7 et les ministres des Finances promettre « d’utiliser tous les outils politiques appropriés » dans le but d’amortir les turbulences découlant de la propagation du virus maintenant appelé COVID-19.

Les économistes estiment que cela pourrait inciter la Banque du Canada à opter pour une réduction similaire dans ce qui pourrait la première d’une série de baisse du taux directeur de la banque centrale, qui est de 1,75 %.

Ils avertissent également qu’une baisse des taux d’intérêt pourrait s’avérer insuffisante pour atténuer les perturbations économiques si les consommateurs ne se rendent pas dépenser dans les magasins, ce qui suggère qu’une intervention gouvernementale serait nécessaire afin de stimuler les dépenses des consommateurs.

Dans un message publié sur le réseau social Twitter, le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a déclaré avoir dit à ses homologues du G7 que le gouvernement était prêt à « prendre les mesures nécessaires » afin de soutenir l’économie.