Le Sénat américain approuve l’ACEUM

<p>L'ACEUM a été approuvé au Sénat américain à 89 voix contre 10 jeudi.</p>
Photo: Saul Loeb Agence France-Presse

L'ACEUM a été approuvé au Sénat américain à 89 voix contre 10 jeudi.

Le nouvel accord de libre-échange liant États-Unis, Mexique et Canada (ACEUM) a été définitivement approuvé jeudi par le Congrès américain, un vote que Donald Trump peut revendiquer comme une nouvelle victoire économique le jour même du début de son procès en destitution.

La signature du président Trump, indispensable sur les textes de loi, ne fait aucun doute en raison de son soutien à ce traité, qui est une version modernisée de l’accord de libre-échange nord-américain (ALENA), entré en vigueur en 1994 et longtemps décrié par le président américain. La Chambre des représentants américaine, à majorité démocrate, avait consenti à donner son aval le 19 décembre 2019, à l’issue de longues discussions avec le gouvernement Trump et au prix de nombreux amendements au texte initial dévoilé fin 2018.

L’ACEUM amendé a déjà été ratifié par le Mexique le 10 décembre, et devrait l’être sans problème par le Canada dans les semaines qui viennent.

À l’issue d’un marathon de négociations, l’ACEUM avait été signé par les trois pays concernés, dans sa version initiale, fin novembre 2018. Mais les démocrates américains, sous la pression de la principale fédération syndicale du pays, avaient retoqué le texte, exigeant des amendements pour obtenir de Mexico des garanties sur sa réforme sociale sur l’emploi. La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a ainsi salué dans un communiqué un accord « transformé sous l’impulsion des démocrates, pour les travailleurs américains, les patients américains et l’environnement ».

Ce vote vient conclure « une année d’intenses négociations […] qui ont sans aucun doute amélioré le traité pour tous, et en particulier pour le Mexique », a commenté sur Twitter Jesus Seade, négociateur commercial en chef du Mexique pour l’Amérique du Nord. La Fédération nationale du détail américaine a estimé dans un communiqué que « cet accord va soutenir les millions d’emplois américains qui dépendent du libre-échange avec le Canada et le Mexique et garantir la disponibilité permanente de biens d’équipement du quotidien à prix abordables pour les familles américaines ».

Le Canada et le Mexique représentent 40 % de la croissance de l’ensemble des exportations de marchandises américaines. Et le commerce avec les deux pays a atteint près de 1400 milliards de dollars en 2018.

Le Canada lui-même n’a pas encore ratifié l’accord, mais ce processus devrait commencer peu après le retour des députés à la Chambre des communes, le 27 janvier.

Des responsables du cabinet du premier ministre Justin Trudeau ont indiqué que le projet de loi était prêt et attendait d’être présenté au Parlement.