Agropur fermera son usine de crème glacée de Lachute

L'usine de crème glacée, où travaillent 177 employés, cessera ses activités en août 2020.
Photo: iStock L'usine de crème glacée, où travaillent 177 employés, cessera ses activités en août 2020.

La ville de Lachute devra tourner une page de son histoire l’an prochain, Agropur ayant annoncé vendredi la fermeture prévue de l’usine de crème glacée où travaillent 177 personnes et dont les origines remontent aux années 1940 avec la laiterie de la famille Lowe.

L’établissement, qui cessera ses activités en août 2020, fait partie des actifs acquis par Agropur en 2017 auprès de Scotsburn, qui possédait aussi une usine à Truro, en Nouvelle-Écosse. La production de Lachute sera transférée à cette dernière de même qu’à Edmonton, dans un établissement que détenait déjà Agropur à l’époque.

Selon Agropur, l’annonce s’inscrit dans un « contexte d’optimisation » de son secteur de crème glacée, car la coopérative « doit déployer tous les efforts nécessaires dans un marché des plus concurrentiels ». L’usine de Lachute aurait nécessité des investissements « importants », a affirmé la porte-parole, Véronique Boileau.

Au moment d’acquérir les usines de Truro et de Lachute, Agropur avait indiqué que leurs ventes totales se chiffraient à 150 millions de dollars par année.

Répercussions

Agropur est consciente des répercussions qu’aura la fermeture de l’usine, située dans la rue Principale depuis des décennies, sur la population locale et la région. « On a fait nos annonces, oui, on a eu nos conversations. Effectivement, ce ne sont pas des décisions qui sont faciles à prendre », a ajouté Mme Boileau.

La direction de l’entreprise et les employés syndiqués ont signé en décembre 2018 une nouvelle convention collective couvrant la période 2019-2023. Selon Agropur, la décision de fermer l’usine « n’avait pas été prise » quand les parties ont ratifié le document, disponible dans la base de données du ministère du Travail.

Agropur a indiqué qu’il y aura des programmes pour les employés, dont un reclassement possible dans d’autres établissements et des indemnités de départ. La coopérative est notamment présente à Oka (fromage) et exploite une usine de lait et de crème dans l’arrondissement de Saint-Laurent, à Montréal. Elle possède un centre de distribution dans le secteur de Sainte-Thérèse.

« Les employés étaient sous le choc d’apprendre qu’ils perdraient leur emploi d’ici le mois d’août 2020 », a affirmé dans un communiqué le secrétaire-trésorier de la section locale 501 des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce, Robert Sévigny.

Plus importante coopérative laitière au Canada, Agropur compte une quarantaine d’usines en Amérique du Nord. Elle a généré des revenus de 6,7 milliards en 2018.

Agropur a annoncé jeudi qu’Émile Cordeau, chef de la direction financière, deviendra bientôt chef de la direction d’Agropur, succédant ainsi à Robert Coallier qui prend sa retraite.