Microsoft dépasse le cap des 1000 milliards de dollars à Wall Street

Le p.-d.g. de Microsoft, Satya Nadella
Photo: Jason Redmond Archives Agence France-Presse Le p.-d.g. de Microsoft, Satya Nadella

Le groupe informatique Microsoft a dépassé jeudi pour la première fois de son histoire le cap symbolique des 1000 milliards de dollars de valeur boursière à Wall Street grâce à ses résultats trimestriels, succédant à Apple et à Amazon.

À l’ouverture de Wall Street jeudi, le titre de Microsoft valait 130,59 $ grâce à un bond de près de 5 %, valorisant l’entreprise à 1000,7 milliards de dollars en prenant en compte le nombre d’actions en circulation actualisé mercredi.

Microsoft est la troisième entreprise privée au monde à franchir la barre des 1000 milliards de dollars de valeur, quelques mois après Apple, qui avait atteint ce seuil plusieurs fois en clôture l’an dernier, et Amazon, qui l’avait touché uniquement en cours de séance en 2018.

Jeudi, Microsoft était par ailleurs la première capitalisation boursière aux États-Unis et dans le monde, devant Apple, avec 976 milliards de dollars, et Amazon, avec 943 milliards.

Le bond de Microsoft observé jeudi a été réalisé grâce à des résultats financiers pour le troisième trimestre de son exercice décalé supérieurs aux attentes des analystes, portés par les services aux entreprises et en particulier l’offre de stockage dématérialisé du géant informatique, où il est en concurrence frontale avec Amazon, notamment.

Son bénéfice sur le trimestre clos fin mars est ressorti à 8,8 milliards de dollars, en progression de 19 % par rapport à l’année précédente, a indiqué le groupe mercredi.

Ses résultats ont été qualifiés d’« excellents » par les analystes de Canaccord Genuity, ceux-ci ajoutant que « la croissance de l’entreprise continue à être significativement meilleure que ce qui avait été espéré ».