Le titre de BlackBerry chute après l’annonce de résultats mitigés

Le chef de la direction de BlackBerry, John Chen
Photo: Frank Gunn La Presse canadienne Le chef de la direction de BlackBerry, John Chen

Waterloo — Les actions de BlackBerry ont effectué vendredi une glissade de plus de 12 %, alors que l’entreprise a annoncé un profit de 671 millions $US à son plus récent trimestre, tout en affichant des revenus inférieurs aux attentes.

Malgré l’amélioration du résultat net, BlackBerry, qui publie ses données financières en dollars américains, a indiqué que ses revenus pour le premier trimestre ont chuté à 235 millions, comparativement à 400 millions un an auparavant. Les analystes sondés par Thomson Reuters s’étaient attendus à des revenus d’approximativement 264,4 millions. À la Bourse de Toronto, les actions de BlackBerry ont chuté de 12,3 %, ou 1,80 $, pour clôturer à 12,86 $.

Le chef de la direction, John Chen, a dit s’attendre à une augmentation dans la seconde moitié de l’exercice des revenus de licences et de certains services de logiciels. « Il sera davantage question de croissance dans la seconde moitié, je crois », a dit M. Chen, vendredi, en conférence téléphonique avec des analystes.

12,3%
À la Bourse de Toronto, les actions de BlackBerry ont chuté de 12,3%, ou 1,80$, pour clôturer à 12,86$.

Le chef de la direction a répété qu’il s’attendait à une croissance dans les activités des services et des logiciels — sur lesquelles l’entreprise mise principalement depuis son retrait des activités de matériel informatique l’an dernier — aux niveaux des marchés ou supérieure, dans une fourchette de 10 à 15 %. L’entreprise prévoit de dévoiler Radar Light, une version de son système de suivi des remorques et autres conteneurs, à l’automne, a indiqué M. Chen. Cela doit accentuer le marché pour Radar de 8 millions à 28 millions d’unités. Le chef de la direction a aussi annoncé que FedEx utilise Radar dans ses services aux consommateurs.

BlackBerry a indiqué vendredi avoir engrangé 671 millions, ou 1,23 $US par action, au cours du trimestre clos le 31 mai, aidée par un paiement non récurrent obtenu sous la forme d’un remboursement par Qualcomm — l’un de ses fournisseurs — à la suite d’une décision d’un arbitre favorable à BlackBerry. Au premier trimestre de l’année précédente, BlackBerry avait affiché une perte de 670 millions, ou 1,28 $US par action.

Le flux de trésorerie de l’entreprise s’établit désormais à 2,6 milliards. M. Chen a indiqué que l’entreprise a l’intention d’utiliser ses liquidités en partie pour des acquisitions, disant qu’il pourrait rechercher l’achat d’entreprises pouvant permettre à BlackBerry d’élargir son empreinte, en plus d’effectuer le rachat d’actions. L’entreprise a annoncé vendredi qu’elle rachètera jusqu’à 31 millions de ses actions courantes.

Malgré le recul des actions de BlackBerry, elles demeurent en progression depuis avril, stimulées par les conjectures sur une possible prise de contrôle de l’entreprise. Son titre pourrait encore prendre de la valeur de manière importante. Selon un récent rapport de Citron Research, l’entreprise de Waterloo, en Ontario, est vraisemblablement une cible d’acquisition avec une prime assez importante, étant donné qu’elle a pratiquement complété sa transition d’un fabricant de matériel à un spécialiste du logiciel.

M. Chen, qui a dirigé la firme de services de logiciels Sybase avant qu’elle ne soit acquise par la multinationale allemande SAP, a soutenu qu’un tel scénario était improbable pour BlackBerry dans un avenir rapproché. « Je suis ici vraiment pour corriger la situation, pour bâtir », a-t-il fait valoir, bien qu’il ait ajouté ne pas pouvoir écarter entièrement une prise de contrôle.

À voir en vidéo