Trois entreprises québécoises parmi les employeurs les plus verts

Le Mouvement Desjardins engage près de 550 millions dans 31 parcs éoliens.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le Mouvement Desjardins engage près de 550 millions dans 31 parcs éoliens.

En ce Jour de la Terre, Mediacorp Canada dévoile son palmarès des « employeurs les plus verts ». L’édition 2017 comprend 71 noms, dont trois au Québec. Le Mouvement Desjardins est du nombre, et s’en réjouit.

Au fil des ans, l’éditeur du top 100 des employeurs au Canada observe que les entreprises sont toujours plus nombreuses à se doter d’une politique de développement durable et de programmes concrets, avec engagement des employés, visant à atténuer leur impact environnemental ou à soutenir un tel comportement. Le palmarès de Mediacorp des « employeurs les plus verts », soit les plus respectueux de l’environnement, s’appuie sur quatre critères de sélection.

L’édition 2017 comporte 71 noms. Au Québec, Bell Canada, Ivanhoé Cambridge, filiale immobilière de la Caisse de dépôt, et le Mouvement Desjardins se sont démarqués. Bell est reconnue pour son implication dans l’installation de bornes de recharge pour ses employés au Québec. Et Ivanhoé Cambridge, notamment pour le nombre de ses propriétés répondant aux critères LEED. Desjardins, pour sa part, est reconnue pour ses initiatives en matière de recyclage et pour son programme de covoiturage pour ses employés.

Énergies renouvelables

Pour marquer le Jour de la Terre, le Mouvement Desjardins ajoute à la liste sa contribution en matière de financement. « Lorsqu’on additionne les financements octroyés par la vice-présidence Marché des capitaux du Mouvement Desjardins et les prises de participation à l’équité par trois entités affiliées au Mouvement Desjardins, dont le Régime de rentes du Mouvement Desjardins, on atteint un appui de plus d’un milliard de dollars en faveur des énergies renouvelables », a précisé l’institution dans son communiqué.

Plus en détail, près de 550 millions sont engagés dans 31 parcs éoliens, quelque 300 millions dans 14 projets d’énergie solaire et 155 millions dans neuf projets hydroélectriques et une usine de production d’électricité à partir de la biomasse.

Ces installations éoliennes, solaires et de production d’électricité pourront générer près de 2700 MW d’énergie, soit la consommation de 852 000 foyers alimentés en électricité, a souligné l’institution québécoise.

Du biocarburant pour Air Canada

Air Canada a pour sa part indiqué qu’elle exploitera des vols propulsés au biocarburant pour soutenir la recherche environnementale sur les traînées de condensation et les émissions. Les tests sont menés par le Conseil national de recherches du Canada (CNRC). Ils ont pour objectif d’étudier les avantages environnementaux de l’utilisation des biocarburants sur les traînées de condensation.

« Ce projet fera appel à de l’équipement de détection sophistiqué installé sur un appareil de recherche exploité par le CNRC pour mesurer l’impact des mélanges de biocarburants sur la formation des traînées de condensation lors de cinq vols d’Air Canada assurés par des appareils propulsés au biocarburant entre Montréal et Toronto au cours des prochains jours, si le temps le permet », précise Air Canada.

Le biocarburant renouvelable, fait d’huile de cuisson recyclée, est produit par AltAir Fuels et fourni par SkyNRG.

En 2012, Air Canada avait exploité deux vols assurés par un appareil alimenté au biocarburant, un vers Mexico et l’autre vers Londres.