Le pouvoir d’achat des Russes a chuté de près de 9% en deux ans

La crise a été marquée notamment par une envolée des prix, d’où des effets directs pour la population.
Photo: Alexey Sozanov Agence France-Presse La crise a été marquée notamment par une envolée des prix, d’où des effets directs pour la population.

Moscou — La crise économique qui frappe la Russie depuis deux ans a provoqué une chute de près de 9 % du pouvoir d’achat des ménages, plombant leur consommation, selon des statistiques officielles publiées mercredi.

Selon le rapport mensuel de conjoncture de l’agence Rosstat, les revenus réels, principal indicateur du pouvoir d’achat, ont reculé de 5,9 % en 2016 après une baisse de 3,2 % en 2015, soit un plongeon total de 8,9 % au cours de la plus longue récession traversée par le pays depuis l’arrivée au Kremlin de Vladimir Poutine en 2000. Les ventes de détail ont enregistré de leur côté un recul de 15 % sur les deux dernières années (–5,2 % en 2016 et –10 % en 2015).

La Russie a traversé deux ans de récession due à l’effondrement des prix du pétrole, dont son économie est très dépendante, et des sanctions imposées par les Occidentaux à la suite de la crise ukrainienne. La crise a été marquée notamment par une envolée des prix, d’où des effets directs pour la population.

Rebond bienvenu

Pour 2017, le gouvernement table sur une reprise qui s’annonce plus dynamique que prévu grâce au rebond récent des cours du pétrole. Mais les autorités russes craignent une croissance insuffisante à cause des freins structurels et le président Vladimir Poutine, qui devrait briguer un nouveau mandat début 2018, a demandé au gouvernement de lui présenter au printemps des mesures pour accélérer la tendance.