Nissan rachète 34 % de Mitsubishi

Le groupe automobile japonais Nissan a tendu la main jeudi à Mitsubishi Motors Corporation (MMC) en prenant une participation de 34 % dans son compatriote en proie à un scandale de fraude, une opération qui vient renforcer l’alliance déjà formée avec le français Renault. En se rapprochant de MMC, l’alliance, qui compte aussi le russe Avtovaz, verra ses ventes annuelles dépasser les 9,5 millions de véhicules, non loin du trio de tête mondial composé du japonais Toyota, de l’allemand Volkswagen et de l’américain General Motors. D’ici octobre, Nissan va devenir le principal actionnaire de MMC, devant le groupe Mitsubishi Heavy Industries, qui détient 20 % des actions.

À voir en vidéo