Une année exceptionnelle

L’inscription en Bourse d’une portion de la société d’État ontarienne Hydro One cet automne a plus que doublé la valeur des nouveaux titres émis au quatrième trimestre de 2015 par rapport à l’année précédente, en plus de constituer le plus important premier appel public à l’épargne (PAPE) de toute l’année, selon une étude de la firme PwC.

L’entrée d’Hydro One à la Bourse de Toronto, le seul PAPE du trimestre, a mobilisé 1,6 milliard, un montant qui a surpassé les opérations totalisant 810 millions pour la même période en 2014.

Au total, la valeur des 22 émissions réalisées en 2015 sur l’ensemble des marchés boursiers canadiens a atteint 3,9 milliards, un gain de 13 % par rapport aux 3,4 milliards attribuables à 14 émissions en 2014.

La plus grande partie des capitaux mobilisés en 2015 est issue de 13 PAPE réalisés à la Bourse de Toronto.

Le bilan « relativement solide » du marché pour 2015 a été réalisé sans apport considérable des secteurs minier et du pétrole et du gaz naturel, a souligné le chef des services-conseils en marchés financiers et en comptabilité de PwC Montréal, Christophe Gautier.