«La grosse noirceur»: Révolution tranquille

De gauche à droite: Navet Confit, Guillaume Tremblay et Olivier Morin
Photo: Josée Lecompte De gauche à droite: Navet Confit, Guillaume Tremblay et Olivier Morin

Le Théâtre du Futur célèbre ses dix ans avec un spectacle un brin décevant.

Vous avez lu tous vos articles gratuits

Vous aimez notre contenu ?
Connectez-vous pour en lire plus.

Créez un compte

Déjà abonné? . 

La grosse noirceur

Texte : Olivier Morin et Guillaume Tremblay. Mise en scène : Olivier Morin. Une production du Théâtre du Futur. Aux Écuries jusqu’au 30 avril.