Une quinzaine d’artistes québécois dans la première sélection des prix Polaris

Elliot Maginot, avec son album «Easy Morning», figure cette année sur la longue liste des prix Polaris.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Elliot Maginot, avec son album «Easy Morning», figure cette année sur la longue liste des prix Polaris.

Charlotte Cardin et son album Phoenix, Dominique Fils-Aimé avec Three Little Words ou encore Klô Pelgag et son disque Notre-Dame-des-Sept-Douleurs figurent tous cette année dans la première sélection des prix Polaris. La créativité d’une quinzaine d’artistes québécois y est soulignée.

Thierry Larose avec Cantalou, TEKE::TEKE avec Shirushi, Julien Sagot avec l’album Sagot, Elliot Maginot avec Easy Morning, mais aussi Yves Jarvis avec Sundry Rock Song Stock, CFCF avec memoryland et The Besnard Lakes avec The Besnard Lakes Are The Last of the Great Thunderstorm Warnings apparaissent tous dans la liste dévoilée mardi.

Plus de 200 albums ont été pris en considération pour parvenir à cette liste. Le jury, composé de 199 membres, se base uniquement sur la valeur artistique, « sans tenir compte du genre musical ou de la popularité commerciale ».

Helena Deland, née à Vancouver mais Québécoise de cœur, se distingue aussi avec les orchestrations folk rock de son premier album, Someone New. Allison Russell, Montréalaise expatriée au Tennessee — qui parsème son album en anglais Outside Child de strophes en français — a aussi retenu l’attention du jury.

Plusieurs artistes des Premières Nations brillent aussi dans cette liste. Citons l’artiste Laura Niquay et son disque Waska Matisiwin, entièrement écrit en atikamekw, de même que le chanteur ojibwé Zoon et son album Bleached Wavves.

« En ces temps difficiles, l’art a plus que jamais un rôle vital à jouer dans notre guérison collective et la reprise de nos activités, a déclaré Carolyn Warren, du Conseil des arts du Canada. Le pouvoir de l’art est immuable ; et la musique, essentielle. »

L’an dernier, c’est la rappeuse zambo-canadienne vivant à Montréal Backxwash qui a décroché le Grand Prix Polaris. Depuis une décennie, les Québécois Kaytranada, Godspeed You ! Black Emperor, Arcade Fire et Karkwa ont également remporté le plus grand honneur des prix Polaris.

La liste des 10 albums finalistes sera révélée en direct le 15 juillet. L’album lauréat du Prix de musique Polaris 2021 sera quant à lui dévoilé à l’automne. Le créateur de l’album consacré par CBC Music et le Conseil des arts du Canada recevra 50 000 $.

 

À voir en vidéo