La fin de saison sous le signe du changement

Yannick Nézet-Séguin dirigera l’Orchestre  Métropolitain lors d’un  concert à  Saint-Lambert dans le cadre  du  Festival Classica.
François Goupil Yannick Nézet-Séguin dirigera l’Orchestre Métropolitain lors d’un concert à Saint-Lambert dans le cadre du Festival Classica.

La fin de saison classique est encore en chantier. L’Orchestre Métropolitain a annoncé mercredi le remplacement de son « Marathon Beethoven » par deux concerts, alors que le Festival Classica s’ouvre au public.

Il n’y aura pas de Marathon Beethoven à l’OM les 11, 12 et 13 juin comme le site Internet de l’Orchestre l’affichait encore en fin de semaine. L’OM proposera plutôt deux programmes donnés les 22 mai ainsi que les 12 et 13 juin, disponibles par la suite en webdiffusion. Les billets seront mis en vente le 7 mai dès midi sur le site de l’Orchestre.

L’annulation de l’intégrale des symphonies de Beethoven est assez logique. Dans un cadre de quatre prestations en deux jours, l’OM ne pouvait dédoubler des concerts pour accueillir plus de monde et risquait de mécontenter des abonnés. Par ailleurs, la perte de public en salle est partiellement compensée par la webdiffusion. Or, l’OM a déjà vendu Beethoven cette saison.

Le choix du projet de remplacement les 12 et 13 juin est très pragmatique puisque le concert comprend la 3e Symphonie de Sibelius, ce qui permettra de poursuivre l’enregistrement de l’intégrale discographique Atma. Ce concert comprendra aussi Trajin d’Alexandra Odgers et La vie d’un héros (Tombeau de Vivier) de Walter Boudreau. Le concert du 22 mai est composé de la création du Concerto pour cor de Simon Bourget, du 1er Concerto pour cor de Mozart, d’And So Be Changed to Lightning in the End de Kelly-Marie Murphy et du Don Juan de Strauss.

Présence humaine à Classica

L’Orchestre classique de Montréal, dirigé par Boris Brott, donne rendez-vous à son public le 18 mai à 19 h à la salle Pierre-Mercure pour un concert sur « les grands Slaves ». Stéphane Tétreault y jouera le 1er Concerto pour violoncelle de Chostakovitch.

Il y a fort à parier que l’Orchestre symphonique de Montréal ne se contentera pas de clore sa saison par le concert de cordes donné cette semaine. Un espace reste ouvert dans sa programmation avant le concert à l’aéroport le 5 juin pour un adieu officiel à la saison 2020-2021 à la Maison symphonique. L’annonce se fait néanmoins encore attendre.

Une autre chose attendue quelque temps a fini par arriver mardi : la vente des billets en salle pour le Festival Classica. Le 10e Festival aura donc bien lieu en « présentiel » du 29 mai au 22 juin à l’église catholique de Saint-Lambert. Les concerts seront webdiffusés du 26 juin au 11 juillet 2021, mais uniquement accessibles aux yeux des donateurs de la campagne de sociofinancement du Festival, « Musicalement solidaire ».

Sur le thème « De Wolfgang à Amadeus », Saint-Lambert accueillera l’Orchestre Métropolitain dirigé par Yannick Nézet-Séguin, Arion, Stéphane Tétreault, Karina Gauvin, l’Ensemble Caprice, Pentaèdre et bien d’autres musiciens. Les temps forts mozartiens parmi les 21 rendez-vous seront la Clémence de Titus, dans une version avec narrateur, dirigée le 6 juin par Mathieu Lussier, et la Messe en ut le 22 juin, le seul concert à l’aréna Éric-Sharp. À noter aussi le concert de sonates pour piano par Luc Beauséjour sur un pianoforte Broadwood de 1824, instrument de collection fort précieux. Étrangement, certains concerts font le pari de débuter à 19 h 30.

Deux informations pratiques pour finir : le concert de Pallade Musica jeudi à la salle Bourgie est annulé et le récital de Charles Richard-Hamelin au Club musical de Québec le dimanche 30 mai est dédoublé pour être donné à 14 h et à 19 h. Il en va de même pour l’Opéra de Montréal, qui ajoute une supplémentaire à 14 h pour son concert de l’Atelier d’opéra le 18 mai au théâtre Maisonneuve.

À voir en vidéo