Fin de saison en salle et en webdiffusion

L’OM diffuse jusqu’au 9 mai le concert où Yannick Nézet-Séguin s’est mis au piano dans le «12e Concerto» de Mozart, avec en 2e partie une très tonique «3e Symphonie» de Brahms.
Photo: Antoine Saito L’OM diffuse jusqu’au 9 mai le concert où Yannick Nézet-Séguin s’est mis au piano dans le «12e Concerto» de Mozart, avec en 2e partie une très tonique «3e Symphonie» de Brahms.

L’assouplissement des mesures de couvre-feu dans la grande région métropolitaine a des incidences directes sur les offres de concerts devant public dans les prochaines semaines. La fin de saison se déroulera donc sur deux plans : une lente reprise d’une vie de concerts et le rythme désormais établi des webdiffusions.

Les institutions se sont rapidement adaptées au passage du couvre-feu à 21 h 30 à compter de lundi à Montréal et à Laval. L’OSM présentera à 19 h mardi et mercredi, et à 10 h 30 mercredi, son second spectacle depuis la réouverture des salles : un concert entièrement confié aux cordes et mené par James Ehnes dans le Concerto BWV 1052 de Bach et Andrew Wan dans la Symphonie de chambre op. 110a de Chostakovitch et la Fantaisie sur un thème de Thomas Tallis de Vaughan Williams. Une webdiffusion suivra du 25 mai au 8 juin.

Déjà enregistré

Le fait que l’OSM n’aura utilisé que deux fois, dont une seule fois avec orchestre complet, la possibilité de recevoir son public en salle avant l’été en dit long sur cette fin de saison en queue de poisson. L’institution avait déjà mis en boîte plusieurs captations vidéo. Même si les salles sont rouvertes, le produit phare de l’OSM en mai sera la webdiffusion, entre le 11 et le 25 mai, de son concert avec les Cowboys fringants. En ce moment est proposé un concert mené par Dalia Stasevska. Bryan Cheng, lauréat du Concours OSM, y joue les Variations Rococo, et la cheffe ukrainienne, peu aidée par une prise de son aux plans un peu confus, y dirige une honorable 3e Symphonie de Sibelius, compositeur dont elle a épousé l’arrière-petit-fils. À présent l’OSM concentre ses efforts sur deux projets : une seconde édition du concert à l’aéroport (5 juin) et un concert avec Alexandra Streliski (2 juillet).

Le phénomène du préenregistrement explique que le Gala bénéfice du Conservatoire de musique, mercredi 5 mai à 18 h 30 sera uniquement webdiffusé. Des forfaits permettent à des donateurs de se faire livrer une boîte repas à déguster en regardant les prestations de 25 anciens diplômés célèbres.

L’OM diffuse jusqu’au 9 mai le concert où Yannick Nézet-Séguin s’est mis au piano dans le 12e Concerto de Mozart, avec en 2e partie une très tonique 3e Symphonie de Brahms. Le « grand saut » du chef dans le monde du concerto dirigé du clavier se fait en donnant beaucoup d’étoffe et d’assise à une œuvre légère et galante. Le mois de mai de l’OM est dévolu aux webdiffusions, la 4e de Brahms suivant dès le 21 mai. L’OM devrait finir sa saison en salle avec l’intégrale Beethoven les 11, 12 et 13 juin à la Maison symphonique.

I Musici, qui vend jusqu’au 7 mai la webdiffusion d’un concert sympathique pas impérissable (finition du Finale de la Sérénade de Suk !) dirigé par la cheffe Cosette Justo Valdés, a réussi à organiser à la salle Pierre-Mercure devant public la « première rencontre » avec Jean-François Rivest le jeudi 13 mai à 14 h. Ce concert sera webdiffusé gratuitement du 20 au 30 mai. Le programme comprendra, outre des œuvres de Pärt et Mozart, la Symphonie de chambre op. 110a de Chostakovitch jouée cette semaine par l’OSM.

En salle

L’Opéra de Montréal annonce un « Grand retour en salle ». Il s’agit en fait du Concert de fin de saison des élèves de l’Atelier lyrique, donné le 18 mai à 18 h au théâtre Maisonneuve, avec des airs d’opéra. Les billets dans la salle sont vendus 35 dollars. Les accès à la webdiffusion coûteront 9 dollars.

Les grands téméraires de la fin de saison sont Charles Richard-Hamelin et la salle Bourgie. Le programme comprenant la Fantaisie K 475, la Sonate K 457 de Mozart et les 24 Préludes de Chopin sera donné six fois entre le 22 mai et le 3 juin, en salle seulement. Jury au Concours musical international de Montréal, Charles Richard-Hamelin sera sans doute attentif à la finale de Francesco Granata, qui jouera les Préludes de Chopin. Les prestations des huit finalistes, répartis partout à travers le monde, seront diffusées à compter du 10 mai. L’épreuve éliminatoire de la semaine passée est accessible en différé.

Avec le couvre-feu repoussé, les concerts de la salle Bourgie avancés à 17 h 30 repassent à 19 h, dès « Les Bohémiennes » de Pallade Musicale les 5 et 6 mai. Le spectacle du mercredi diffusé en direct sur Livetoune sera accessible pendant 2 semaines. Le site de la salle Bourgie, scrupuleusement mis à jour, est le meilleur guide pour naviguer entre les programmes en salle et webdiffusions. Parmi les spectacles associant l’un et l’autre, signalons le concert Schumann de Philippe Sly, Jana Miller et Jean Marchand les 29 et 30 mai.

L’Orchestre symphonique de Québec n’a pas encore cette visibilité. Son concert de la Symphonie n° 5 de Beethoven avec Simon Rivard n’est offert qu’en webdiffusion payante depuis le 28 avril, une première depuis longtemps, et les annonces sur les prochains programmes sont en suspens. Les Violons du Roy ne sont pas mieux lotis. Leur concert littéraire « Les heures de Geneviève Robitaille » ne sera visible que sur Internet à compter du 20 mai.

À voir en vidéo