La semaine des cadeaux virtuels

Le concert «Volumina» a été capté à la Maison symphonique à l’occasion du 10e anniversaire du Festival Montréal/Nouvelles Musiques.
Photo: Jérôme Bertrand Le concert «Volumina» a été capté à la Maison symphonique à l’occasion du 10e anniversaire du Festival Montréal/Nouvelles Musiques.

Les webdiffusions québécoises continuent à alimenter nos soirées de concerts à domicile.

Plusieurs de ces programmes sont accessibles gratuitement. C’est un choix fait depuis le début de la pandémie par l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ), qui retrouve le chef Andrei Feher pour Un concerto, une valse, un poème. Le concerto est le 3e de Prokofiev par Philip Chiu, entendu récemment comme accompagnateur de Cameron Crozman dans le CD Tapeo paru chez ATMA ; la valse est la Mephisto-Waltz de Liszt et le poème, Le rouet d’or de Dvorak.

Le coût de la gratuité

Feher et Chiu nous livrent un concert solide, qui soigne la clarté de la mise en place. On a compris désormais qu’en temps de pandémie, avec des orchestres distanciés, la plupart des artistes laissent leur goût du risque au vestiaire.

Deux remarques quant à la mise en forme et à la diffusion. Comme I Musici, lors du remarquable concert de guitare, l’OSQ a compris que l’attente avant la diffusion ne peut pas être un « trou noir » pendant lequel le spectateur, guettant un écran immuable, se demande si la musique va finir par arriver. D’où une série d’informations pertinentes qui se succèdent sur les œuvres.

Par ailleurs, l’OSQ permet de choisir une diffusion gratuite sur YouTube ou Facebook. Notre visionnement YouTube a été interrompu à des moments les plus improbables par des intrusions publicitaires. Comme quoi, la gratuité a un coût ! Et celui-ci est trop élevé. On se replie donc sur Facebook, où il faut ajuster la définition de l’image (720p), car celle par défaut est affligeante.

Autres propositions gratuites, celles du Festival Montréal/Nouvelles Musiques (MNM). Elles abondent sur le site de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ). Le concert phare est Volumina, soirée du 10e anniversaire de MNM, captée à la Maison symphonique samedi 27 février.

Le titre reprend celui d’une œuvre pour orgue de Ligeti, spectaculaire exploration sur le continuum et les volumes sonores. On remerciera le réalisateur, qui a eu la bonne idée de montrer l’organiste et sa partition (graphique). Le concert de l’Ensemble de la SMCQ et de Sixtrum, dirigés par Jean-Michaël Lavoie, comprend par ailleurs Jeu des portraits d’Ana Sokolovic, Amuya de Serge Garant et Musique du feu de Gilles Tremblay, œuvre intégrant la spatialisation des sources sonores, un effet impressionnant dans la salle vide et bien traduit par l’équipe de prise de son. À noter : la qualité des notes de programmes et l’enthousiasme des présentations de Georges Nicholson.

Concert fugace et offres payantes

MNM, clos dimanche soir, donne accès à une dizaine de concerts en tout, dont un marathon de sept heures,La grande nuit 2021, qui est plutôt un produit audio dont la version en haute qualité sonore ne semble avoir été accessible que lors du direct.

L’excellent Piano muet de Denis Gougeon, le seul programme accessible uniquement en direct, dimanche après-midi à 15 h, plafonnait, hélas, à une trentaine de fidèles spectateurs en ligne. Piano muet, un conte pour toutes les oreilles, mérite une seconde vie et une diffusion plus large.

Un autre spectacle pour petits et grands (payant, au coût de 17 $) montre le chemin parcouru par les webdiffusions. Il s’agit de Ça grouille à l’orchestre : Génial ! de Martin Carli et Nicolas Ellis, un programme de l’Orchestre Métropolitain (OM). Les interventions et expériences de Martin Carli filmées dans son laboratoire, y compris la prestation d’une spectaculaire mygale, introduisent des compositions sur la thématique des insectes. Musique et stimulation intellectuelle se conjuguent comme dans les précédentes productions du tandem Carli-Ellis dans ce programme un peu court, où l’OM a fait appel à des illustrateurs 3D faisant voler des insectes virtuels autour des musiciens. C’est amusant… un temps !

Nicolas Ellis, à la tête de l’Orchestre de l’Agora, est le chef d’un concert Mahler (Des Knaben Wunderhorn) avec cinq solistes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, capté à la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours.Ce concert (18 $), mis en ligne dimanche, sera offert pendant deux semaines, tout comme des extraits du Messie de Händel par Caprice, l’Ensemble vocal Arts-Québec et la soprano Karina Gauvin enregistrés dimanche à la Maison symphonique, accessibles jusqu’au 14 mars au tarif de 34 $.

Rappelons que l’OSM se prépare à enregistrer trois concerts avec Kent Nagano, diffusés à compter du 9 mars. S’y ajoutera, comme révélé sur ICI Radio-Canada Première samedi, un concert Mendelssohn et Schubert diffusé sur ICI Télé le 10 avril à 20 h.

À voir en vidéo