L’oiseau chante avec ses doigts, Joni Void et N NAO

Le surréalisme, parlons-en. Êtes-vous plus du type Lynch ou Jodorowsky ? Des générations entières n’ont-elles pas été partiellement traumatisées par la grosse chenille fumeuse d’opium dans le dessin animé d’Alice au pays des merveilles ? Parlant de ce film, ce sont les paroles du bariolé chat du Cheshire (au fait, qu’est-ce que des « momerate » ?) qui ouvrent la nouvelle collaboration de collages sonores et d’effets de pédales entre les artistes expérimentaux N NAO et Joni Void. D’accord, le ton est donné. Alice nous guidera à travers des trappes, des détours, des incantations, des atmosphères entre glauque et ivresse. Les univers de ces deux explorateurs de l’inconscient s’arriment si bien l’un à l’autre que l’on croirait entendre un groupe formé depuis longtemps. Leur collaboration ne remonte qu’à 2019 toutefois. L’oiseau chante avec ses doigts est le premier d’une série d’albums bricolés avec du matériel grappillé depuis leurs débuts ensemble.

 

L’oiseau chante avec ses doigts

★★★ 1/2
​Expérimental

Joni Void et N NAO, Mikroclimat