Heaux Tales, Jazmine Sullivan

Le quatrième album de Jazmine Sullivan nous laisse inévitablement sur notre faim. Tous les bons ingrédients étaient pourtant réunis ; la formidable voix, entraînée au soul, d’une des artistes R&B les plus sous-estimées des États-Unis. La brochette de talentueux collaborateurs, Anderson .Paak, Key Wayne dans le rôle du réalisateur principal trouvant l’équilibre entre modernité et racines gospel, Dev Hynes, la jeune Ari Lennox sur cette superbe, sobre et revendicatrice ballade intitulée On It — le clou de l’album ! —, H.E.R. sur Girl LikeMe,qui termine magnifiquement le disque dans un tourbillon d’envolées vocales… en nous faisant espérer qu’il se poursuive encore un peu plus longtemps. À travers les huit chansons de cet album-concept, des conversations croquées, enjouées et intimes, comme si Heaux Tales faisait le récit d’un souper de filles où tous les sujets étaient sur la table, du regard de l’homme sur la femme (Price Tags avec Anderson .Paak) à l’émancipation sexuelle. Tout se tient, tout est pertinent, mais le récit est trop court.

Heaux Tales

★★★ 1/2
​R&B

Jazmine Sullivan, RCA