Ludwig van Beethoven, MusicAeterna

Currentzis est le trublion de la direction d’orchestre le plus titillant de l’heure. Mais pour qui se prend-il pour penser que son génie est tel que nous allons acheter un CD de 32 minutes pour l’entendre ? La réponse est clairement suggérée par la prétention de ses réflexions dans la notice. Cela posé, les données sont les mêmes que dans ses parutions récentes des 6e Symphonie de Tchaïkovski et de Mahler : l’enregistrement en tant que tel, réalisé pendant cinq jours au Konzerthaus de Vienne, est hyper prémédité, truffé d’idées que 90 % de chefs n’auront jamais, mais qui ne sont pas forcément des élucubrations comme pouvaient l’être les tripatouillages de Mikhaïl Pletnev sur la musique de Beethoven. Currentzis a une étrange relation, à la fois intellectuelle et physique avec la musique. Elle nous emporte, mais, aussi, une fois la première écoute passée et l’effet de surprise émoussé, elle essouffle et s’essouffle. C’est pour cela que nous vous conseillons, par curiosité et par prudence, la découverte de cette interprétation en écoute en ligne.

Ludwig van Beethoven

★★★

Classique
MusicAeterna, Teodor Currentzis, Sony 19075884972