Danser dans la tornade, Fuso

À la première écoute, j’étais pas sûr. J’avais pas trop envie d’embarquer sur le voilier de la première chanson et de parcourir le monde avec ce globe-trotteur. Trop léger, pas assez de bagages, ce Fuso, me disais-je : ce jeu de guitare tout en boucle, un chouïa reggae ici, un brin africain là. Tourisme musical, jugeai-je. Un peu trop chaloupée, l’embarcation, voguant au gré des marées, quelque part entre Charlie Winston, Jack Johnson et… Cookie Dingler (quelqu’un se souvient-il de Femme libérée ?). Et pourtant, pourtant. Je me suis surpris à me laisser entraîner sans mal de mer, étonné de constater qu’il y avait un but à ce périple, pas si différent de celui qu’on entreprend chaque jour de la vie : aller le plus possible droit devant, et advienne que pourra. « C’est drôle de voir que t’auras fait autant de voyages que moi des dépressions », chante le Montréalais d’origine française dans Nos souvenirs, en fin d’album. Et si tout restait à faire pour Fuso ? Ça m’a plu, ça. Le doute.

Écoutez Nos souvenirs

Danser dans la tornade

★★★
Chanson

Fuso, R Musik