Little Bird, Gaya

Remarquée lors de son passage au concours La voix, en 2015, et au sein du Boogie Wonder Band, Gaya présente ces jours-ci un premier recueil de ses compositions. L’enrobage luxueux, à gros traits de contrebasse et à percussions feutrées dignes d’un club de jazz enfumé, possède sans conteste sa propre personnalité. Quand des musiciens s’éclatent, ça s’entend ! Mais c’est cette voix qui rayonne et crée un tout, à travers les cinq chansons de ce mini. Si elle est parfois carrément soul (Flexible, Little Bird), la tonalité langoureuse de la chanteuse sait aussi se faire claire et naïve, à la manière de celle de l’héroïne pleine d’espoir d’un dessin animé. Visiblement amatrice des sonorités cubaines et caribéennes (Amoureux, Chaché Gaya), l’ancienne concurrente de téléréalité a aussi conservé son affection pour le funk et le disco, ces musiques sensuelles qui font danser, draguer, roucouler (Flexible). On aimerait des paroles moins littérales (Amoureux), toutefois. Parions que sur scène, le party lève.
 

Little Bird

★★★
Jazz soul

Gaya, EP, indépendant