Souldier, Jain

La Française Jain est l’une des artistes dont la vitalité des mélodies n’a d’égale que la banalité des paroles — en témoigne ce jeu de mots surfait en titre d’oeuvre. La jeune femme en a marre de faire plaisir à tout le monde, surtout à son petit copain, qui, on le comprend en cours d’écoute, n’est plus dans le décor. On ne peut qu’applaudir devant le nouveau caractère affirmé de celle qui s’engageait un peu trop gentiment à nous faire danser sur Zanaka, son premier. Voilà que la chanteuse se lance d’ailleurs dans le rap (Inspecta) avec un flow tout à fait respectable. La jeunesse passée à travers le monde sert ici encore de puits inspiratoire : les sons des pays du Golfe sont mis en avant (On My Way, Abu Dhabi). En ces heures de réflexion justifiée sur qui prend quoi à quelle culture, on ne peut pas s’empêcher de remarquer que la Française — qui a fait son succès avec le métissage sonore de, notamment, la rumba congolaise — ne montre que des actrices blanches dans la vidéo de Alright, un hymne à l’émancipation post-rupture. Tout cela étant dit, Souldier a quelques jolis passages.

Écoutez Alright

Souldier

★★★
Pop

Jain, Sony Music