Wait for Love, Cam Maclean

Voici le nouvel ajout à la mouvance locale indie soft-rock mélancolique à inflexions vocales, à guitare chancelante et à percussions à fortes doses années 1980 (TOPS, Men I Trust, Sean Nicholas Savage, Exit Someone) en la personne de la moitié du duo Vesuvio Solo, Cam Maclean. À lamanière de son groupe, le Cam Maclean solo (sans faire de mauvais jeu de mot) sert un croisement entre folk relevé et rock de chambre, avec quelque chose de moins disco. Très solaire, son Wait for Love en est un de regards croisés et de sourires timides, de journée à la plage dans les Hamptons. Mais avec un truc qui cloche. C’est une belle journée romantique (en polos pastel), mais l’un des deux protagonistes n’est pas trop émotionnellement disponible, voilà la scène. Tout ça sur fond de Mamas and the Papas, Hall Oates, Wild Nothing. Where I Go, un des premiers extraits diffusés, pourrait même se permettre un petit solo de saxo. En concert de lancement le 28 août à la Vitrola.
 

Wait for Love

★★★
Soft rock

Cam Maclean, Atelier Ciseaux