Sous la fourrure, Dalton Telegramme

Le quatuor belge Dalton Telegramme est porté depuis quelque temps par un vent favorable. C’est d’ailleurs leur gain du prix Rapsat-Lelièvre qui le fait atterrir au Coup de coeur francophone, le 11 novembre au Club Soda. Les Liégeois offrent sur ce disque intitulé Sous la fourrure une musique country plutôt américaine, jouée avec diverses guitares, une batterie et des percussions, ainsi qu’une contrebasse. On n’est pas trop loin de la manière de Johnny Cash, mais dans une version plus poussiéreuse, plus atmosphérique. Des ajouts de claviers et de cuivres ponctuent le tout joliment. Le groupe reste toutefois sur un terrain musical assez connu, efficace mais pas surprenant. Dalton Telegramme allie à ça des mots bien choisis — sur le thème de la fin de l’amour —, où le jeu des sons est important. « Même si tu me défies et même si je me défaille / Je ne pense pas qu’il faille / Se souvenir d’hier. » (Tant pis pour hier). Au final, ne manque qu’un peu de coeur pour que tout éclate.


Dalton Telegramme - Tant pis pour hier

Sous la fourrure

Country

Dalton Telegramme, S.P.A.C.E/Outside