Programmation du festival de la chanson : Tracer sa route jusqu'à Tadoussac

Le calendrier a voulu que le 27e Festival de la chanson de Tadoussac tombe en même temps que la première fin de semaine des FrancoFolies de Montréal. Plus précisément du 10 au 13 juin. Défi de taille pour «le plus grand des petits festivals». Mais on ne trace pas nécessairement sa route jusqu'à l'entrée du fjord du Saguenay pour les mêmes raisons qu'on déambule dans le Quartier des spectacles, programme à la main.

Le communiqué publié hier pour annoncer la programmation 2010 de Tadoussac propose d'ailleurs une escapade «loin des bruits parasites de la ville». Et malgré la concurrence du géant montréalais, les organisateurs ont réussi à dénicher, à peu de choses près, la programmation qu'ils souhaitaient, explique son directeur général, Charles Breton. Et elle a de quoi séduire. Souhaitons que le public suive.

Car une fois sur place, on aura l'occasion d'oublier rapidement les quelques heures de route. Au chapitre des valeurs sûres, on retrouvera un Pierre Lapointe intimiste, seul au piano. Luc De Larochellière viendra offrir les pièces d'Un toi dans ma tête, et sans doute plus, aux mélomanes qui auront fait le choix judicieux de l'air salin. Bïa, quant à elle, sera accompagnée d'Yves Desrosiers. Côté chanson française, le Festival a attiré Anne Sylvestre, mais aussi Allain Leprest et Yves Jamait sur la Côte-Nord.

Autre bonne nouvelle: Bernard Adamus, couronné aux Francouvertes, sera aussi de la partie, tard en soirée. Mais c'est bien connu que les nuits se prolongent encore et encore pendant le Festival. Avouons qu'il serait plutôt déconcertant d'entendre sa Rue Ontario dans un tel contexte. On se le souhaite.

Toujours dans le très animé secteur de l'auberge de jeunesse, on entendra Avec pas d'casque, pour un mélange de folk et de country dépouillé, Les Tireux d'roches, avec leurs chansons entre musique traditionnelle et folk moderne, et les Random Recipe, Xavier Caféïne et Mad'Moizèle Giraf, qui feront tous, qui sait, la fête jusqu'aux petites heures.

Désireux de favoriser l'éclosion de jeunes artistes comme Guillo, Sylvain Sanglier (France), Matthieu Lippé, Alex Nevsky (finaliste aux Francouvertes), Antoine Corriveau, Marie-Philippe Bergeron ou encore Marcie, et de favoriser les rencontres artistiques, le festival organise à nouveau les «ateliers d'écriture» avec Xavier Lacouture. L'occasion pour ces chanteurs de travailler leurs compositions et de les présenter durant la fin de semaine.

Tadoussac propose en outre, à l'anse à la Barque, un concert à suivre en kayak, le projet 5x5 et le spectacle 100 % personnel, permettant à trois jeunes artistes de se faire connaître. Et que dire du lieu. Sublime, comme toujours, surtout quand le temps est clément.