Tadoussac - En musique et en chansons

Le Festival de la chanson de Tadoussac, dont on dit qu'il est «le plus grand des petits festivals», en fait la preuve du 14 au 17 juin en présentant 70 spectacles animés par 45 artistes sur 11 scènes pour des retombées économiques de un million de dollars dans cette collectivité nord-côtière de 900 habitants. Qui dit mieux?

On veut des noms! Pierre Flynn, Richard Desjardins, Stephen Faulkner, donc quelques «vieux de la vieille», lance la responsable de la programmation et des relations internationales, Catherine Marck, qui poursuit en nommant la crème de la relève, dont Patrick Watson, Yann Perreau (un revenant) et Vulgaires Machins.

Retenons aussi Manouche, Stéphane Côté, 3 gars su'l sofa «qui commencent à faire parler d'eux», Tricot Machine «ça à l'air d'être parti pour eux», et Mononc' Serge «dans ce cas, c'est blanc ou noir, on aime ou on n'aime pas», juge Mme Marck. Il y a aussi l'Argentin et Gaspésien d'adoption Juan Sebastian Larobina, qui se définit comme «latino-gaspésien», Philippe B., «le guitariste de Pierre Lapointe avec ses musiciens. En fait, explique Catherine Marck, c'est le groupe de Pierre Lapointe, mais sans Pierre Lapointe, ce qui est très intéressant». Et puis il y aura un «slam session» avec Ivy et cie. C'est-à-dire? «C'est un phénomène musical tout nouveau au Québec, c'est de la chanson parlée devenue une grande mode en France. D'ailleurs, c'est la première fois que ce style de musique sera présenté en région.» Si Grand corps malade vous dit quelque chose, eh bien c'est ça du slam.

Aussi d'ailleurs

Et de l'étranger, le plateau France-Haïti (scène Télé-Québec), organisé par l'Office franco-québécois pour la jeunesse, présente Agnès Bihl, «une des révélations en France», Bélo, un Français qui vit en Haïti, et Benoît Dorémus. Les Français Jehan et Khaban seront également de la fête.

Les cafés et les bars prennent le relais harmonique en soirée, où «les derniers spectacles commencent à minuit et ça n'arrête pas avant trois heures du matin», rappelle Catherine Marck, dont l'événement fait une place de choix aux enfants le samedi en après-midi, et c'est sans parler du concours de sculptures sur sable à la plage de Tadoussac qui, pour l'occasion, «est noire de monde». Et tradition oblige, on ferme la marche le jour du Seigneur avec un brunch à la marina «qui est très bon enfant avec ses tourtières, ses oeufs et sa bouffe maison». Le spectacle de fermeture animé par Sophie Durocher fera descendre tout ça.