Le «New York Times» avait 7,5 millions d’abonnés fin 2020

Photo: Johannes Eisele Archives Agence France-Presse

Le New York Times comptait 7,5 millions d’abonnés fin 2020, soit un gain de plus de deux millions sur la seule année écoulée, selon un communiqué publié jeudi.

Quelque 89 % des abonnés le sont désormais uniquement au numérique, le nombre de lecteurs recevant l’édition imprimée se tassant légèrement (-2,7 %) à 833 000.

En quatre ans seulement, soit la durée du mandat de Donald Trump à la Maison-Blanche, le Times a multiplié son portefeuille d’abonnés par 2,6.

Venu tard au modèle payant, le journal a enregistré son premier abonnement au numérique il y a exactement dix ans. Il possède aujourd’hui 6,69 millions d’abonnés uniquement en ligne.

Les abonnés hors des États-Unis pèsent aujourd’hui 18 % du total et le rythme de progression de cette partie du portefeuille est supérieur à celui des abonnés américains.

Lors d’une conférence téléphonique, la p.-d.g. Meredith Kopit Levien a indiqué que le Times considérait comme une « exception » le gain d’abonnés réalisé en 2020 (2,29 millions en net), porté par l’élection présidentielle américaine et la pandémie de coronavirus.

Sur le plan des revenus le chiffre d’affaires tiré des abonnements en 2020 correspond au double de celui provenant de la publicité. Sur l’année 2020, le chiffre d’affaires publicitaire a baissé de 26 %, tandis que les revenus venus des abonnements progressaient de 10 %. Au total, le chiffre d’affaires est ressorti en légère baisse sur l’exercice (-1,6 %) à 1,78 milliard de dollars.

Le résultat, lui, a été affecté par un élément comptable exceptionnel au quatrième trimestre, lié à un plan de retraite. Au final, le bénéfice net s’affiche en baisse de 28 % sur l’année, à 100 millions de dollars.

À voir en vidéo