«Académie française, voyage au pays des immortels»: d’habit vert et d’épée

TV5

Avis aux amoureux de la langue de Molière ainsi qu’aux passionnés d’histoire : le documentaire Académie française, voyage au pays des immortels saura assurément rassasier votre curiosité. Une heure durant, le journaliste français Serge Moati déambule au sein de l’institution vieille de près de quatre siècles, où il recueille denombreux témoignages — dans un français impeccable, évidemment — qui détaillent avec affection le rôle de l’institution.

Celle-ci doit d’abord définir les normes de la langue française, exercice notamment pratiqué par le truchement de la création et de la mise à jour du dictionnaire, dont la neuvième édition est actuellement en cours de rédaction. La seconde tâche de l’Académie est d’illustrer la langue française, ce qui se fait par des prix et des subventions, mais aussi par le choix des académiciens.

Voltaire, Jean de la Fontaine, Victor Hugo, Dany Laferrière : tous ont en commun d’être des immortels intronisés par l’Académie française. Surnommés ainsi en référence à la devise de l’institution, À l’immortalité (initialement dédiée à la langue), les académiciens se trouvent au nombre de quarante, un nombre ayant plusieurs significations dans la religion judéo-chrétienne.

Le documentaire s’intéresse à leur gloire, à la place des femmes (12,5 % des sièges) ainsi qu’au processus permettant aux académiciens de gagner leur siège au sein de cette prestigieuse institution. Malgré sa narration romancée et ses propos presque trop cérémonieux parfois, ce film se digère bien grâce à son ton léger dynamisé par diverses anecdotes.

 

Académie française, voyage au pays des immortels

TV5, lundi, 21 h 35

À voir en vidéo