​Sur vos écrans: ceux (et celles) qui y vont

Une scène de la websérie «Aide demandée»
Photo: Véro.tv Une scène de la websérie «Aide demandée»

Un chef à la rescousse

Les hasards de la programmation font que le jour même où les salles à manger des restaurants situés en zone orange peuvent être rouvertes, Tou.tv met en ligne une docuréalité qui nous ramène au début de l’automne, au moment où une grande partie de l’industrie de la restauration québécoise, déjà mise à mal par le confinement de la première vague, devait se contenter à nouveau des commandes pour emporter ou en livraison. On y suit Louis-François Marcotte, cuisinier vedette à la télévision et propriétaire d’un restaurant, qui a décidé de mettre à profit son expérience pour aider des collègues qui ont besoin d’un coup de pouce pour survivre…

Au fil des dix épisodes, on suit les efforts du chef médiatisé et des propriétaires des quatre établissements retenus parmi ceux qui ont posé leur candidature pour participer à ce projet télévisuel pour sauver leur commerce en améliorant leur menu, en adaptant leur offre au contexte pandémique et en limitant les pertes, financières et en cuisine. Les premiers épisodes que nous avons pu voir, centrés sur lasélection des établissements et l’analyse de leur situation, montrent l’ampleur des difficultés auxquelles ils ont dû faire face dans les derniers mois. Ce sont pour la plupart (et de façon assez surprenante) des néophytes dans le domaine, des « passionnés » un peu démunis pour se « réinventer ».

Ces deux termes entre guillemets reviennent beaucoup dans le discours de Marcotte, qui ne se présente pas en « sauveur », mais en accompagnateur, qui peut parfois être assez critique afin de corriger les choses qui clochent dans l’organisation de ces restaurateurs que l’on sent très inquiets pour l’avenir, mais tout disposés à rebrasser leurs cartes. Il en résulte une production visuellement léchée, qui garde tout de même une facture, un rythme et un ton documentaire spontanés, tout en donnant (souvent) l’eau à la bouche. Les quatre premiers épisodes sont mis en ligne samedi, et les autres seront déposés par paires dans la section payante de Tou.tv dans les semaines suivantes.



Aide demandée
Véro.tv (Tou.tv), dès lundi 
 

Les « Trimates » et leurs héritières

Le 11 février est devenu la Journée internationale des femmes et des filles de science depuis 2016 afin de favoriser l’intérêt de cette moitié de l’humanité pour ces domaines d’études où elle est peu présente. C’est souvent par l’exemple de pionnières que se produit l’étincelle, le coup de foudre qu’il faut pour donner l’envie de se lancer et de persévérer. Le documentaire qu’Explora propose dans le cadre de cette journée joue magnifiquement cette carte en dressant le portrait des femmes qui ont fait découvrir au grand public que nos « cousins », les grands singes, avaient beaucoup plus en commun avec les humains qu’on pouvait le croire.

Le duo de cinéastes canadiens père-fille Mark et Caitlin Starowicz met en effet en lumière le travail patient des célèbres primatologues Jane Goodall et Dian Fossey, qui ont respectivement étudié le comportement des chimpanzés de Tanzanie et les gorilles des montagnes du Rwanda, mais aussi celui de la Canadienne Biruté Galdikas, moins connue mais tout aussi importante, qui scrute les orangs-outans de Bornéo depuis un demi-siècle. Le long métrage raconte les parcours exceptionnels de ces femmes, surnommées les « Trimates » par le paléoanthropologue Louis Leakey, qui les a toutes appuyées dans leurs recherches, et les met en parallèle avec le travail de trois jeunes chercheuses d’aujourd’hui (dont la professeure Iulia Badescu, du Département d’anthropologie de l’Université de Montréal). Celles-ci suivent leurs traces sur les mêmes terrains dans l’espoir de faire avancer la connaissance sur ces hominidés dont l’existence fascinante est encore menacée. Parlant de ces grands singes, les Starowicz, qui s’y connaissent en matière de documentaire animalier, réussissent à capter des séquences d’une grande beauté cinématographique dans lesquelles on peut admirer ces bêtes pas bêtes dans toute leur splendeur.



Ces femmes parmi les singes
Explora, jeudi, 20 h et en V.O.A. sous le titre She Walks with Apes, sur CBC Gem 
 

Du neuf avec du vieux, au féminin

Le neuf se fait (sans surprise !) plus rare qu’avant en matière de fiction à la télé américaine cet hiver, et tout particulièrement sur les grands réseaux traditionnels nationaux. Parmi les rares nouveautés, deux d’entre elles lancées cette semaine remâchent des « franchises » à succès, pour une deuxième fois, avec tout de même l’originalité de miser sur des héroïnes féminines mystérieuses, mais décidées.

Ainsi Queen Latifah rejoue la partition du personnage-titre d’une série policière à succès des années 1980, qui a été reprise dans deux films mettant en vedette Denzel Washington en 2014 et 2018, celle de Robert McCall, un ex-agent secret au lourd passé devenu ange gardien et redresseur de torts pour les plus mal pris à New York. La bande-annonce laisse deviner qu’il y aura beaucoup d’action, de scènes spectaculaires, des règlements de compte et des soucis familiaux quotidiens, car Robert McCall devenu madame Robyn McCall est également une maman divorcée. CBS doit miser beaucoup sur cette nouveauté pas tellement nouvelle, puisqu’il la propulse en ondes tout de suite après l’événement télévisuel de l’année, le Super Bowl…

Le même réseau propose une suite aux aventures de la policière au centre du Silence des agneaux, film culte de Jonathan Demme tiré de l’œuvre de Thomas Harris, la jeune agente toujours en formation Clarice Starling. Le feuilleton « procédural » dont est elle est le personnage central la retrouve un an après les événements du Silence, alors qu’elle est recrutée au sein d’une unité spéciale qui traque les tueurs en série, comme le fameux « Buffalo Bill » qui lui torture encore l’esprit. Des questions de droits d’auteur font que l’encore plus marquant et traumatisant Hannibal Lecter ne peut pas être évoqué dans cette suite, déjà passablement éreintée par la critique américaine avant même sa première. Il faudra donner une petite chance à la coureuse pour se faire une tête…



The Equalizer
CBS et Global, dimanche, tout de suite après le Super Bowl

Clarice
CBS et Global, jeudi, 22 h 

Le visionnement de la semaine

Lancée l’an dernier à la chaîne américaine AMC, cette série documentaire, produite entre autres par Black Thought et Questlove (notre photo) du groupe The Roots et le documentariste étoile Alex Gibney, décortique les origines d’une demi-douzaine de chansons marquantes de l’histoire encore courte du hip-hop. Ce ne sont pas nécessairement les plus grands succès, mais des pièces dont l’histoire de création est fascinante, voire enlevante, même pour ceux qui ne les avaient jamais entendues auparavant. La série, forte sur les superlatifs excessifs, enrobe ces histoires de chansons du contexte social et culturel dans lequel elles ont vu le jour et en dressant un portrait des artistes qui les ont portées, à travers les habituels témoignages de proches et de collaborateurs, et les incontournables (et souvent très révélatrices) images (et bandes-son) d’archives. Ainsi, on peut découvrir les dessous de la création de Jesus Walks de Kanye West, d’Alright de Kendrick Lamar, de Rock Box de Run DMC, d’Elevator d’OutKast, de The Bridge de Marley Marl et MC Shan et de Ladies First de Queen Latifah.



Hip Hop : The Songs that Shook America
CBC Gem, dès maintenant 

À ne pas manquer

​Trois par trois rassemblées

Trois icônes de la pop des années 1980-1990 sur un même plateau. Joe Bocan, Marie Carmen et Marie Denise Pelletier au diapason sur la scène du Rialto, mais aussi dans ses coulisses pour une poignée de confidences dans le pur esprit de leur tournée à trois, pros et complices jusqu’au bout des ongles. C’est déjà beaucoup, pensez-vous, mais la très belle affiche de ce Passeport culturel de Télé-Québec en rajoute une couche en invitant à leurs côtés, pour revisiter leurs grands succès, un autre trio tout aussi spectaculaire formé de Lara Fabian, Klô Pelgag et Ingrid St-Pierre. Ça promet !

​Pour une histoire… avec Joe Bocan, Marie Carmen, Marie Denise Pelletier et leurs invitées

Télé-Québec, le 12 février, 22 h ; en reprise le 14 février, 20 h 30