​Sur vos écrans: télé Noël, joyeuse et plus sérieuse

Bleu Jeans Bleu et l’Orchestre symphonique de Longueuil pour le spectacle «Noël symphonique» à TVA
Photo: Tva Ghyslaine Payant Photographe Bleu Jeans Bleu et l’Orchestre symphonique de Longueuil pour le spectacle «Noël symphonique» à TVA

Réflexions pertinentes et lectures en cadeau

Depuis maintenant quelques années, deux émissions québécoises d’entrevues « de fond », qui donnent laparole à des personnalités connues et moins connues sur divers sujets, et pas juste sur la « salade » qu’ils ont à vendre, proposent des éditions spéciales de Noël qui se distinguent agréablement du lot. En cette année de festivités en très petit comité, ces événements télévisuels feront sourire et aussi réfléchir plus de téléspectateurs qu’à l’habitude.

Ainsi, le perpétuellement curieux monsieur Bégin reçoit pour sa messe un peu spéciale de Noël une légende de l’histoire de la radio et de la télévision québécoises qui se fait très rare dans les médias, Jean-Pierre Coallier, les comédiens Sonia Vachon et Michel Charette et l’intervenante de la Maisonnée, Zina Laadj, qui accueille les nouveaux arrivants. On se demande bien quel est le lien qui unit cette tablée…

Photo: Artv «C’est Noël pour emporter», avec Kim Richardson

Avant son réveillon du jour de l’An avec l’équipe d’En direct de l’univers, l’animatrice France Beaudoin propose une troisième édition des Fêtes de Pour emporter. Elle y reçoit des personnalités publiques, qui racontent ce qui les a marquées et chamboulées dans cette année bouleversante. Les invités proposent chacun un ouvrage qu’ils destinent à un public en particulier. L’équipe de l’émission disséminera quelques exemplaires de ces livres un peu partout au Québec, là ou les « destinataires » visés et d’autres curieux pourront les trouver. L’humoriste et animateur Jay Du Temple, l’autrice Naomi Fontaine, les auteurs et musiciens Fred Pellerin et David Goudreault, l’animateur Pierre-Yves Lord, l’actrice Debbie Lynch-White et la « doyenne » Michelle Labrèche-Larouche se prêtent avec générosité et un plaisir évident à l’exercice d’introspection et de suggestion.



Y’a du monde à messe de Noël
Télé-Québec, jeudi, 22 h, rediffusion vendredi, 20 h

C’est Noël pour emporter
Artv, vendredi, 20 h, rediffusion le 27 décembre, 18 h 
  

Musiques en fête

Elles sont usées à la corde, mais on les rejoue, rechante et aime à nouveau chaque année. Les grandes mélodies et chansons du temps des Fêtes trouveront leur place dans nos oreilles avec la chanteuse Isabelle Boulay. Celle-ci nous interprétera plusieurs de ces incontournables classiques dans une émission spéciale pour laquelle elle sera accompagnée des musiciens Antoine Gratton et Marianne Croft, en plus de recevoir, le temps de quelques chansons, Michel Rivard.

Photo: Télé-Québec Normand Brathwaite et Mélissa Lavergne de «Belle et Bum des Fêtes»

Dans un registre moins intimiste et plus solennel, le « vrai réseau » propose un concert de Noël sous la baguette d’Alexandre Da Costa, qui dirigera l’Orchestre symphonique de Longueuil et les Petits Chanteurs de Laval. Se joindront à eux sur scène : Roch Voisine, Marc Hervieux, Bleu Jeans Bleu, la gagnante de la Voix Josiane Comeau et des membres du groupe pop canadien qu’on croyait disparu depuis longtemps, Glass Tiger. Il y en a pour tous les goûts, ou presque…

L’édition festive de l’émission musicale de Télé-Québec déçoit rarement, parce qu’on sait qu’on y fera des découvertes, qu’on rigolera et qu’on sera ému. Ce sera très certainement le cas avec les invités de cette édition : Pierre Lapointe, les Appendices Julien Corriveau et Jean-François Provençal et leur collègue Sonia Cordeau, avec son duo folk Joli-Bois (avec Raphaëlle Lalande), les Mariachi Figueroa, Ranee Lee, les « country » Sara Dufour et Matt Lang et le groupe funk The Brooks.



Ensemble pour les fêtes avec Isabelle Boulay
TV5, samedi, 22 h

Noël symphonique
TVA, dimanche, 22 h

Belle et Bum des Fêtes
Télé-Québec, jeudi, 20 h, rediffusion le 30 décembre, 21 h 30    

Le visionnement de la semaine

Les jeunes (et beaucoup moins jeunes) admirateurs de cette série dramatique empruntant à l’esthétique de la docuréalité pour raconter les aléas de l’âge ingrat recevront peut-être comme un cadeau cette nouvelle saison d’aventures des élèves de l’école secondaire Réjean-Ducharme. Et ils auront raison, car cette nouvelle fournée de 26 épisodes poursuit dans la même lignée que les saisons précédentes, avec sa galerie de personnages réalistes, qui s’élargit un peu et ses intrigues qui collent aux réalités des adolescents d’aujourd’hui avec justesse et sans trop de mélo, avec un souci d’aborder les angles morts de questions sensibles. Il sera entre autres question de dévoilement de l’identité transgenre, d’intimidation, de violence familiale et de préjugés latents.



Effet secondaire, saison 3
Tou.tv Extra, dès le 22 décembre et à ICI Radio-Canada Télé, dès le 8 janvier, 17 h 

À ne pas manquer

Le grand jeu
 

​La petite faune stéréotypée de Sainte-Marie-la-Mauderne, en mal demédecin dans son isolement de bord de mer, refait surface. La délicieuse comédie sociale écrite par Ken Scott et réalisée par Jean-François Pouliot a connu quelques incarnations depuis sa sortie, en 2003, mais voici que l’originale nous arrive en vidéo sur demande. Bardé de prix, mais surtout gravé dans le cœur de bien des Québécois, La grande séduction raconte comment un insulaire, Germain (Raymond Bouchard, retors), arrive à mobiliser son village pour convaincre un jeune médecin (David Boutin, charmant) de s’installer chez eux pour s’attirer les sympathies et l’engagement d’une multinationale. Réjouissant et réconfortant.



La grande séduction
Sur la plupart des plateformes, à partir du 22 décembre