«A Short Hike»: ces étés qu’on ne veut pas voir finir

Le jeu est conçu avec le moteur Unity, mais il arrive à trouver sa propre signature visuelle.
Photo: Adam Robinson-Yu Humble Bundle Le jeu est conçu avec le moteur Unity, mais il arrive à trouver sa propre signature visuelle.

On nous avait dit que ce ne serait qu’une courte randonnée. Mais si le jeu A Short Hike du développeur indépendant Adam Robinson-Yu est relativement court, on y a trouvé bien plus. À l’intersection des sentiers du jeu de plateforme Celeste et du simulateur Animal Crossing, ce petit jeu d’exploration épate.

On y prend la place de Claire, un jeune oiseau humanoïde en vacances au parc provincial Hawk Peak. Sa tante, ranger responsable du lieu, lui suggère de faire la « courte randonnée » jusqu’au sommet de la montagne qui a donné son nom au parc. Démarre une aventure de quelques heures, ou un peu plus. Car il y aura des détours.

Au cœur d’A Short Hike réside un jeu de plateforme. Claire peut marcher, courir, sauter, planer et grimper. On fera tout ça pour lentement monter tout en haut d’une montagne semée d’embûches. Pour les surmonter, il faut souvent collectionner des objets, ici des plumes dorées, qui nous permettent de grimper ou de sauter plus haut.

En chemin, d’autres randonneurs nous demandent de leur rendre service, un peu à la manière d’Animal Crossing, mais ici sans nous donner l’impression d’être pris dans un simulateur de tâches ménagères. Un oiseau veut vraiment, vraiment qu’on lui déniche une quinzaine de coquillages. Un lièvre cherche son bandeau de sport porte-chance, dont il a besoin pour une course avec une tortue. Si ces quêtes sont pour la plupart optionnelles, elles sont essentielles à l’expérience. Et elles permettent de débloquer quelques habiletés bien utiles…

A Short Hike est magnifiquement illustré. Le jeu est conçu avec le moteur Unity, mais il arrive à trouver sa propre signature visuelle. Les décors du parc Hawk Peak sont en trois dimensions avec des textures en « cell shading ». Un filtre change le rendu pour le rendre pixelisé, sans être kitsch. On peut d’ailleurs choisir l’intensité de ce filtre, ce qui est bienvenu. La musique, du compositeur Mark Sparling (Shantae and the Seven Sirens) est par ailleurs impressionnante. Elle reste tout du long sur le même air, mais sans lasser, et est modulée selon le lieu, l’heure du jour ou l’activité. Simple, mais efficace.

Doux, souvent magnifique, parfois enivrant, A Short Hike est marquant. Alors que l’été touche à sa fin, il nous invite à profiter de la nature et des jours chauds avant qu’ils ne disparaissent dans la morosité de l’automne. On aurait voulu que le jeu ne finisse pas, mais atteindre le sommet n’a pas à être une conclusion. Il y a tant de recoins et de paysages à explorer dans le parc Hawk Peak qu’on pourra toujours y aller d’une nouvelle randonnée.

Le développeur Adam Robinson-Yu dit aujourd’hui travailler sur un jeu de rôle dont on ne connaît encore aucun détail. On a très hâte de voir ce qu’il nous prépare.  

A Short Hike

★★★★ 1/2

Conçu par Adam Robinson-Yu et édité par Humble Bundle. Offert pour Nintendo Switch et Windows, Mac et Linux (Steam et Itch.io).