Sur vos écrans: quelques réparations

Le documentaire « Le naufrage de l’île aux Œufs.» met en lumière le naufrage en septembre 1711, au large cette inhospitalière île.
Photo: Canal D Le documentaire « Le naufrage de l’île aux Œufs.» met en lumière le naufrage en septembre 1711, au large cette inhospitalière île.

Sur les traces de Walker

 

L’amiral britannique Hovenden Walker aurait pu devenir un personnage fort important de l’histoire coloniale de l’Amérique du Nord, lui qui a mené une expédition de 12 000 hommes qui avait pour mission de prendre Québec. Mais les récifs au large de la Côte-Nord ont changé son destin et celui de la Nouvelle-France. Ce documentaire de Patrick R. Bourgeois, ancien rédacteur en chef de la publication indépendantiste Le Québécois, devenu depuis expert en plongée sous-marine, mais toujours passionné d’histoire, met en lumière le naufrage en septembre 1711, au large de l’inhospitalière île aux Œufs, de plusieurs navires de sa flotte, dans lequel ont péri plus de 1000 personnes, dont quelques familles. Bourgeois, qui est originaire de la région, souhaite retrouver les deux canons de cette flotte qui ont longtemps trôné en bordure du littoral de Haute-Rive, depuis disparus, et aussi retrouver des fragments de ces épaves toujours enfouies au large de cette île. Cette « enquête » sous-marine, au rythme inégal et aux intervenants passionnés et colorés, a le mérite d’éclairer un pan d’histoire peu connu. C’est déjà beaucoup.


Le naufrage de l’île aux OEufs
Canal D, jeudi, 22 h
 

Des raisons d’espérer

 

En ce début de la Semaine québécoise de réduction des déchets, ce documentaire réalisé par Karina Marceau consacré au développement de l’économie circulaire dans certaines industries d’ici tombe particulièrement à point. Karine Awashish, conseillère en économie sociale auprès de Premières Nations, sert de guide dans cette virée dans plusieurs régions du Québec, à la rencontre d’entrepreneurs qui utilisent les matières résiduelles utiles à leur production auprès d’autres entreprises et institutions : les restes de nourriture d’hôpitaux, des résidus de vin de fraise qui servent à des brasseurs de bière et à un éleveur de porcs, des déchets de rénovation à la base de pièces de tuyauterie… À ces exemples inspirants d’économie circulaire sont opposées les données pas très encourageantes sur la production actuelle de déchets au Canada et au Québec : de quoi donner la mesure de l’urgence qu’il y a à valoriser cette façon plus responsable (et bien souvent plus payante) de faire des affaires.


Tes déchets, ma richesse
Radio-Canada, samedi, 22 h 35
 

Se sortir de la violence amoureuse

 

En complément à la série Le monstre, dont la diffusion télé s’est terminée mercredi dernier, ce documentaire mené par celle qui a inspiré cette série-choc, la comédienne Ingrid Falaise, montre l’ampleur des difficultés auxquelles font face les victimes de violence amoureuse pour se sortir des relations toxiques dont elles (et parfois ils) sont prisonnières. Les témoignages et explications de victimes, d’intervenants du domaine et de spécialistes de ces questions complexes mettent en lumière les failles de notre système de justice pour assurer la sécurité de ces victimes, pour les aider à se reconstruire et à retrouver leur dignité. Un film souvent éprouvant, mais fort pertinent.


Face aux monstres
Radio-Canada, mercredi, 21 h

Le visionnement en continu

À quelques jours de la fête des monstres et de celles des morts, voilà qu’atterrit sur Netflix une autre production télévisuelle au parfum de fin du monde dans laquelle « évoluent » des zombies… Elle a toutefois l’originalité d’avoir pour théâtre une école secondaire californienne. Daybreak propose donc une vision d’apocalypse qui survient la veille d’un bal dansant, où les différentes « factions » de la population étudiante doivent se battre pour assurer leur survie. La série en dix épisodes fait un clin d’oeil aux comédies adolescentes d’une époque faste pour le genre grâce à la présence au générique de Matthew Broderick, en directeur de l’école, lui qui fut jadis la vedette du succès de John Hughes, La folle journée de Ferris Bueller.
 

Daybreak

Netflix, dès jeudi


Des dindons et des extraterrestres

Constance (Isabelle Blais), ses collègues et ses proches sont de retour dans cette très courte nouvelle saison (six épisodes) de la jouissive série policière de Joanne Arseneau. On pourra suivre les policiers de la couronne nord dans une enquête sur le meurtre d’un adepte d’ufologie dans une ferme de dindons, puis lors d’enquêtes entourant d’autres personnages colorés comme ceux auxquels la scénariste nous a habitués dans les saisons précédentes. On vous en reparle dans nos pages quotidiennes de mardi.

Faits divers, saison 3
Tou.tv Extra, dès jeudi

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.