Soirée Artis: consécration pour Sarah-Jeanne Labrosse et Gildor Roy

Sarah-Jeanne Labrosse et Gildor Roy ont remporté chacun trois statuettes, dont celle de la personnalité de l’année.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Sarah-Jeanne Labrosse et Gildor Roy ont remporté chacun trois statuettes, dont celle de la personnalité de l’année.

Sarah-Jeanne Labrosse et Gildor Roy sont ressortis grands gagnants de la 34e soirée des Artis, dimanche, remportant chacun trois statuettes, dont celle de personnalité de l’année.


En montant sur la scène du théâtre Denise-Pelletier, à Montréal, Sarah-Jeanne Labrosse a tenu à remercier le public pour ce « cadeau immense », après avoir également triomphé du côté des émissions jeunesse et des séries dramatiques saisonnières, respectivement pour Le chalet et Les pays d’en haut. « J’ai l’impression d’en avoir fait qu’à ma tête, d’avoir rien fait pour vous plaire », a dit celle qui était également en lice pour l’animation d’émissions de variétés ou de divertissement pour Révolution

«C’est l’fun de sentir que tu rentres dans le salon du monde pis qu’ils ne haïssent pas ça, surtout quand tu ne le fais pas pour ça», a-t-elle ajouté en salle de presse.

«Quand tu veux être un acteur – pas une vedette, ce n’est pas un métier ça! –, ça arrive comme un extra, comme un bonus», a renchéri Gildor Roy. Il a pour sa part été couronné dans la catégorie du meilleur rôle masculin dans une série dramatique annuelle pour son rôle du commandant Chiasson dans District 31. Il est aussi sorti victorieux de la catégorie des comédies, cette fois pour son travail dans Lâcher prise.
 

La distribution de District 31 s’est particulièrement démarquée dimanche, ayant récolté quatre des dix mentions relatives à des séries dramatiques annuelles. Hélène Bourgeois-Leclerc a été couronnée du côté des dames, lui permettant de faire ses adieux au personnage d’Isabelle Roy qu’elle a volontairement quitté lors de la troisième saison.
 

Du côté des comédies, Antoine Bertrand a ravi le trophée pour le rôle du curé Labelle dans Les pays d’en haut. En allant cueillir son prix, il a semblé lancer un appel au vivre-ensemble en soulignant que celui que l’on surnommait « le roi du nord » chérissait les différences. « Celui qui n’a aucun complexe, qui est fier et droit, ne craint jamais l’autre », a-t-il lancé.
 

Chez les femmes, une grande habituée du gala, Guylaine Tremblay, a remporté l’Artis pour son rôle dans une comédie, elle qui a été sacrée personnalité féminine de l’année à pas moins de dix reprises. En tout cas a par ailleurs permis à ses collègues de jeux, Anne-Élisabeth Bossé et Mickaël Gouin, d’obtenir leur première nomination en carrière.
 

La soirée a toutefois surtout récompensé des visages bien connus des téléspectateurs québécois. Dans la catégorie d’animation d’émissions de variétés ou de divertissement, Jean-René Dufort a obtenu le premier prix de la soirée pour Infoman, dont il tient la barre depuis une vingtaine d’années. Gino Chouinard a remporté la statue du meilleur animateur d’émission de service pour Salut Bonjour, l’année même où il souligne ses 30 ans de carrière.

Charles Tisseyre (Découverte), Pierre Bruneau (TVA Nouvelles), Guy A. Lepage (Tout le monde en parle) et Guy Jodoin (Le tricheur) figurent parmi les autres titans du petit écran québécois qui se sont démarqués dimanche soir.


Contrairement aux prix Gémeaux, qui sont décernés par l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision, les Artis sont décernés en fonction des résultats de sondages menés auprès de 8000 Québécois par la firme Léger.

La liste complète des gagnants

Animateur / Animatrice de bulletins de nouvelles: Pierre Bruneau (TVA Nouvelles

Animateur / Animatrice d'émissions d'affaires publiques: Charles Tisseyre (Découverte)

Animateur / Animatrice d'émissions de services: Gino Chouinard (Salut Bonjour)

Animateur / Animatrice d'émissions de variété ou de divertissement: Jean-René Dufort (Infoman, Le gros laboratoire)

Animateur / Animatrice de magazines culturels et talk-showsGuy A. Lepage (Tout le monde en parle)

Rôle masculin / comédies: Gildor Roy (Lâcher prise)

Rôle féminin / comédies: Guylaine Tremblay (En tout cas)

Animateur / Animatrice d'émissions de jeux: Guy Jodoin (Le tricheur)

Animateur / Animatrice d'émissions de sport: Dave Morissette (Dave Morissette en direct, Destination Coupe Stanley)

Rôle masculin / séries dramatiques saisonnières: Antoine Bertrand (Les pays d’en haut)

Rôle féminin / séries dramatiques saisonnières: Sarah-Jeanne Labrosse (Les pays d’en haut)

Rôle masculin / séries dramatiques annuelles: Gildor Roy (District 31)

Rôle féminin / séries dramatiques annuelles: Hélène Bourgeois Leclerc (District 31)

Artiste d'émissions jeunesse: Sarah-Jeanne Labrosse (Le chalet)

Personnalité masculine de l'année: Gildor Roy

Personnalité féminine de l'année: Sarah-Jeanne Labrosse

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.