A voir à la télévision - Retour sur un été chaud

L'épisode est secoué de violence et de chagrin. L'été 1990 fut chaud. Radio-Canada y revient cette semaine en consacrant un épisode de son émission Tout le monde en parlait à la fameuse crise d'Oka, comme on l'a appelée ensuite, opposant Mohawks de Kanesatake et d'ailleurs à la Sûreté du Québec, puis à l'armée.

Conflit au sujet d'un terrain d'Oka, dressage de barricades, impasse dans les négociations, blocage du pont Mercier, intervention de la SQ, mort d'un policier, intervention de l'armée, soulèvement des citoyens de Châteauguay, tous ces sujets sont abordés comment autant de facettes de cette crise complexe, qui a eu pour effet de mettre au grand jour certaines revendications autochtones comme de dévoiler l'impuissance des différents ordres de gouvernement à y répondre.

L'émission, donc, a l'intelligence de convoquer différents acteurs de cette crise pour que, 20 ans plus tard, ils livrent leurs impressions actuelles.

On y rencontre, entre autres, John Ciaccia, qui était à l'époque ministre des Affaires autochtones à Québec, Ellen Gabriel, qui était négociatrice pour les Mohawks de la barricade, Alanis O'Bomsawin, qui tournait alors un film sur le sujet, Bernard Roy, qui représentait le gouvernement fédéral auprès des Mohawks, l'ancien maire de Châteauguay, Jean-Bosco Bourcier, le maire d'Oka de l'époque, Jean Ouellet, étant aujourd'hui décédé, comme d'ailleurs Robert Bourassa, alors premier ministre du Québec.

Plusieurs expriment certains regrets, d'autres voient les choses sous un autre jour aujourd'hui. Ellen Gabriel dit regretter de ne pas avoir été avec les siens dans le centre de désintoxication où ils s'étaient barricadés, au moment de la reddition des Mohawks. John Ciaccia confirme qu'il a été piégé lorsqu'il a signé une entente, derrière les barricades, avec des guerriers masqués.

De tout cela, on garde, à tort ou à raison, l'impression d'un certain piétinement, d'un certain cul-de-sac. La mort du caporal Lemay n'a jamais été élucidée et aucun coupable n'a été trouvé.

Les Mohawks ont toujours des revendications territoriales non réglées à Oka, et les autres citoyens de cette municipalité vivent sans doute avec la menace qu'une autre crise éclate un jour.

Tout le monde en parlait/La crise d'Oka
Mardi 24 août 2010
Radio-Canada, 19h30