Official Secrets

Photo: Les Films Séville

Katherine Gun n’avait rien d’une militante, encore moins d’une Mata-Hari. Or, en 2003, cette employée des services secrets britanniques se rend compte que son pays et les États-Unis s’apprêtent à utiliser des moyens douteux pour faire pencher le Conseil de sécurité des Nations unies en faveur d’une intervention militaire en Irak. Après qu’elle eut dévoilé le stratagème, son geste de courage (plusieurs ont dit : de trahison) en a fait une bête traquée, compromettant la sécurité de son mari (de confession musulmane) et provoquant bien des remous politiques. Gavin Hood, un habitué de ce cinéma de la dénonciation (Rendition, Eye in the Sky), évoque le chemin de croix de cette héroïne, décortiquant au passage les remous journalistiques de l’affaire et ceux du monde juridique. Des acteurs de premier plan jouent dans ce film empreint de classicisme, où tous les artifices sont au service d’une cause, celle de la vérité non trafiquée par l’État.

Notre critique complète

Horaire en salles

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Official Secrets

★★★

Drame biographique de Gavin Hood. Avec Keira Knightley, Matthew Goode, Ralph Fiennes, Matt Smith. Grande-Bretagne –États-Unis, 2019, 112 minutes.