Coup de cœur et coup de gueule en direct de la Croisette

Le réalisateur Quentin Tarantino
Photo: Valery Hache Agence France-Presse Le réalisateur Quentin Tarantino

Coup de cœur : la cinéphilie

Cela faisait longtemps que la compétition officielle n’avait pas été aussi relevée. Vraiment, on est impressionnés. Personne ne hue, comme il est de coutume sur cette Croisette en folie. Même si certains films déçoivent un brin, même si la critique se montre divisée sur ceci et cela, cette sélection se révèle vraiment de très haut niveau. Elle nous rassure en prouvant de belle manière que le cinéma a encore de riches années devant lui.

Coup de gueule : le roi Tarantino

Soit, son film Once Upon a Time in Hollywood, présenté ce mardi, était le morceau le plus attendu de la compétition cannoise, avec sa distribution cinq étoiles, dont Brad Pitt et Leonardo Dicaprio. Quand même, contrôlant qu’il est, Quentin Tarantino. Le palmé d’or de Pulp Fiction a envoyé une lettre aux festivaliers : « Le casting et l’équipe ont travaillé si dur pour créer quelque chose d’original et tout ce que je demande, c’est qu’on évite de révéler quoi que ce soit qui puisse nuire à l’expérience des futurs spectateurs. » Quand même, les autres cinéastes pourraient en demander autant. Pas facile à exaucer. Il agit comme un roi, Tarantino.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.