Les Oscar, toujours mâles, toujours blancs

Les films<em> Roma </em>(ci-dessous) et <em>The Favourite</em> se dégagent du peloton avec 10 nominations chacun.
Photo: Netflix Les films Roma (ci-dessous) et The Favourite se dégagent du peloton avec 10 nominations chacun.

Les nominations en vue de la 91e soirée des Oscar sont connues. Si Roma et The Favourite se dégagent du peloton avec 10 nominations chacun, Vice et A Star Is Born brillent également, cités huit et sept fois respectivement dans la plupart des catégories de pointe. Huit titres ont été retenus dans la catégorie du Meilleur film, aucun réalisé par une femme. Autre bémol récurrent : en dépit de la présence de Black Panther et surtout de BlacKkKlansman, le panorama demeure très largement blanc.

À cet égard, si le mot-clic #OscarsSoWhite lancé en 2015 continue de prouver sa pertinence, le moins rapporté #OscarsSoMale vaut hélas tout autant. Il suffit, pour s’en convaincre, d’examiner la composition de la plus haute distinction de l’Académie des arts et des sciences du cinéma, soit la catégorie du Meilleur film. Pour mémoire, depuis 2009, jusqu’à dix productions peuvent être nommées, contre cinq auparavant.

0
C’est le nombre de femmes qui ont été en nomination dans la catégorie Meilleur scénario original et adapté en 2015.

Cette année, on l’évoquait d’office, on s’est arrêté à huit : Roma, d’Alfonso Cuarón, The Favourite de Yorgos Lanthinos, A Star Is Born de Bradley Cooper, Vice d’Adam McKay, Black Panther de Ryan Coogler, BlacKkKlansman de Spike Lee, Bohemian Rhapsody de Bryan Singer et Green Book de Peter Farrelly. On passera outre les qualités cinématographiques discutables de ces deux derniers films pour signaler que You Were Never Really Here, de Lynne Ramsay, et Leave No Trace, de Debra Granik, tous deux encensés, auraient eu leur place dans ce panthéon tout mâle sans en excéder les limites. Destroyer, de Karyn Kusama, et The Rider, de Chloé Zhao, étaient tout aussi méritoires. Décourageant.

Cosmopolite néanmoins

La catégorie Meilleure réalisation est, il va sans dire, à l’avenant. Pour le compte, seules cinq cinéastes femmes, Greta Gerwig la dernière en date pour Lady Bird, s’y sont faufilées au cours de la longue histoire des Oscar. Kathryn Bigelow est la seule à l’avoir emporté pour The Hurt Locker. Le cru 2019 réunit Yorgos Lanthimos (The Favourite), Adam McKay (Vice), Pawel Pawlikowski (La guerre froide), Spike Lee (BlacKkKlansman) et le vainqueur anticipé, Alfonso Cuarón (Roma).

5
C’est le nombre d’acteurs non blancs, hommes et femmes confondus, qui ont été en nomination depuis 2015.

Trois choses. Primo, Spike Lee n’est que le sixième cinéaste noir en lice pour l’excellence à la mise en scène, et s’il gagnait, il serait le tout premier. Deuxio, on peut se réjouir de la présence de réalisateurs d’origine grecque, polonaise et mexicaine. Tertio, que deux films non anglophones figurent à la meilleure réalisation tient de l’exception, le Pawlikowski représentant la Pologne et le Cuarón, le Mexique, dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère.

Certain selon la plupart des observateurs de repartir couvert de lauriers, Roma a l’insigne honneur de concourir à la fois dans cette dernière section aux côtés de Capharnaüm de Nadine Labaki (une femme !), Never Look Away de Florian Henckel von Donnersmarck, Une affaire de famille de Hirokazu Kore-eda et La guerre froide, de même que dans celle du meilleur film, point.

Photo: Twentieth Century Fox Le film «The Favourite» est nommé dans dix catégories, dont celle de meilleur film.

Parmi les autres nominations de Roma, en vrac : le scénario original de Cuarón inspiré par le parcours de la bonne qui tint maison chez lui au temps de son enfance, la direction photo en noir et blanc (à l’instar, de nouveau, de La guerre froide), et le premier rôle féminin (Yalitza Aparicio).

Controverse, bis

Au rayon de l’interprétation féminine justement, oui, il y aura reprise de la rencontre au sommet entre Lady Gaga et Glenn Close, la première aspirante chanteuse dans A Star Is Born, la seconde épouse d’écrivain qui se rebiffe dans The Wife. Lauréate surprise mais ô combien méritée lors des récents Golden Globes, Close a ses chances, mais il convient de préciser que ladite cérémonie n’a traditionnellement pas d’incidence sur les Oscar. Si l’on en croit les pronostics, Lady Gaga reste favorite.

28
C’est le nombre de nommés (sur 100) qui ne sont pas des hommes blancs dans les catégories Meilleur réalisateur, Meilleur scénario original et Meilleur scénario adapté depuis 2015.

5
C’est le nombre de nommées (sur 25) non blanches dans la catégorie Meilleure actrice depuis 2015.

Quoiqu’il ne faudrait pas sous-estimer Olivia Coleman, monarque dont on se dispute la proximité dans The Favourite (fait intéressant, en un reflet de leur dynamique dans ce film, Emma Stone et Rachel Weisz s’affronteront dans la catégorie Meilleure actrice de soutien). À moins que Melissa McCarthy, faussaire misanthrope dans Can You Ever Forgive Me ?, cause la surprise ?

Chez les hommes, on s’attend à une chaude lutte entre Christian Bale, Dick Cheney machiavélique dans la satire Vice, et Rami Malek, salué en Freddie Mercury dans Bohemian Rhapsody. Viggo Mortensen en chauffeur raciste qui se lie d’amitié avec un pianiste noir dans Green Book, Willem Dafoe en Vincent Van Gogh à bout de vie et de couleurs dans At Eternity’s Gate, et Bradley Cooper en idole country sur le déclin dans son propre A Star Is Born complètent un tableau, là encore, majoritairement blanc.

La cuvée 2019 des Oscar n’en est en l’occurrence pas à sa première controverse. En effet, l’annonce de l’acteur Kevin Hart comme animateur de la soirée, puis son retrait presque immédiat lorsque ses gazouillis homophobes refirent surface, ont plongé l’Académie dans l’embarras. Tant et si bien qu’on procédera vraisemblablement sans hôte le 24 février.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.