Nouvelle association d’exploitants de salles

La Corporation des salles de cinéma du Québec, regroupant 379 écrans dans 21 villes, vient de voir le jour à la manifestation Ciné-Québec de Saint-Sauveur. À l’heure où les exploitants de salles sont aux prises avec de nouveaux défis, ce regroupement, présidé par Marcel Venne, se donne la mission de défendre les intérêts de ses membres face aux autres acteurs de l’industrie (producteurs, distributeurs, etc.), de promouvoir le cinéma en salles et de diffuser le cinéma d’ici. Dans un premier temps, la corporation veut évaluer la possibilité de mettre sur pied la Journée du cinéma québécois dans les salles. Plusieurs enjeux seront à l’étude : la réouverture de la loi du cinéma, les frais des copies virtuelles de films, la chronologie des fenêtres de diffusion, la protection des pratiques commerciales et le développement du contenu alternatif. Par contre, des cinémas indépendants fragiles dont les déboires ont fait couler de l’encre ces derniers mois, tels le Cartier à Québec et Le Tapis rouge à Trois-Rivières, etc., n’en font pas partie, pas plus que Le Clap à Sainte-Foy ou le Cinéma du Parc et le Beaubien à Montréal.