Vertiges, zouz

Étienne Dupré (basse et claviers), Francis Ledoux (batterie) et David Marchand (chant et guitares gavées de fuzz) ont certes fondé les bases de zouz il y a cinq ans, mais depuis, ils ont essentiellement été occupés à accompagner sur scène un tas de prestigieux artistes québécois. On fait quoi lorsqu’un virus vient mettre le spectacle vivant à l’arrêt ? On s’enferme en studio. Résultat : Vertiges, premier du power trio math-rock, enregistré à l’été 2020. Dense, techniquement exigeant, parfois un peu trop cérébral pour son propre bien, comme sur la chanson titre qui ouvre abruptement l’album. Ses prétentions prog rock s’estompent heureusement dès Auréole qui suit, une entraînante chanson pop-rock pleine d’esprit comme on en retrouve plusieurs autres ensuite. Dans la seconde moitié de l’album, zouz prend un malin plaisir à complexifier ses chansons, frôlant même le métal en fin de course (La mort des mots), mais les guitares souvent corrosives et le jeu croustillant de Ledoux cimentent l’identité du trio. Lancements le 20 octobre à la Ausgang Plaza, puis le lendemain, au Pantoum.

Vertiges

★★★ 1/2
Rock

zouz, Lazy at Work

À voir en vidéo