Un groupe réclame que le rôle de Radio X soit évalué par le coroner

Selon la coalition, Radio X a fait de Dan Marino, propriétaire du Méga Fitness Gym, «un héros» de Québec, et l’a peut-être ainsi incité à contrevenir aux restrictions sanitaires.
Photo: Francis Vachon Le Devoir Selon la coalition, Radio X a fait de Dan Marino, propriétaire du Méga Fitness Gym, «un héros» de Québec, et l’a peut-être ainsi incité à contrevenir aux restrictions sanitaires.

Une coalition anonyme demande au coroner chargé de l’enquête sur le décès d’un client du Méga Fitness Gym de Québec, atteint de la COVID-19, de s’intéresser au rôle qu’a pu jouer la station Radio X dans cette affaire.

Dans une lettre envoyée aux médias, la coalition Sortons les radios-poubelles de Québec « sollicite aujourd’hui la coroner Pascale Descary et la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, pour que l’enquête prenne soin de couvrir un acteur important dans l’histoire : Radio X ».

Pourle porte-parole de la coalition, qui signe du pseudonyme « Étienne Lanthier » au bas de la lettre, Radio X est depuis plusieurs mois « en campagne contre la Santé publique ». Si Dan Marino, le propriétaire du Méga Fitness Gym, « est un complotiste convaincu qui aurait dissuadé sa clientèle de porter le masque pendant l’entraînement », lit-on dans la lettre, il est moins connu qu’« il était embrigadé dans une campagne de dénigrement de la Santé publique menée par Radio X et ayant duré plusieurs mois, de juin 2020 àmars 2021 ».

Tous les membres de cette coalition, qui existe depuis 2012, sont anonymes, précise M. Lanthier, en entrevue téléphonique. Il affirme toutefois qu’elle réunit des gens « du milieu étudiant, des groupes de femmes, des milieux syndicaux et des associations politiques ».

Est-ce que Dan Marino aurait agi comme ça s’il n’avait pas eu l’appui enthousiaste de Radio X ?

 

Dans la lettre, la coalition a joint quelques entrevues accordées par Dan Marino à l’animateur Dominic Maurais sur les ondes de Radio X. Ces entrevues ont été depuis effacées des archives de Radio X. Le 27 octobre, on y entend Dominic Maurais suggérer que les propriétaires de gym pourraient contester une contravention s’ils ouvraient illégalement.

En entrevue au Devoir, Étienne Lanthier relève que Dan Marino avait réuni quelque 200 salles de sport pour protester contre les mesures sanitaires qui leur étaient imposées. Selon lui, ce groupe agissait en « partenariat » avec Radio X, dans la mesure où les animateurs de la radio invitaient le public à protester auprès de leur député contre les mesures sanitaires imposées.

Un tirage d’abonnements

« Pendant des mois, Marino a été invité à Radio X, louangé, chouchouté et encouragé par les animateurs Dominic Maurais, Jeff Fillion, Mike Tremblay et Denis Gravel. Ils ont même coorganisé plusieurs actions. Le 4 mars 2021,Dominic Maurais organise un tirage de 10 abonnements au Méga Fitness Gym. Le 27 octobre 2020, Maurais invite son auditoire à participer à un blitz de sollicitation téléphonique aux élus de la CAQ de la région de Québec », lit-on dans la lettre.

« Est-ce que Dan Marino aurait agi comme ça s’il n’avait pas eu l’appui enthousiaste de Radio X ? » demande Étienne Lanthier en entrevue.

« Radio X est la station de radio privée la plus écoutée dans la région de Québec. Depuis le début de la pandémie, la station contribue à miner les efforts de la Santé publique. Ils invitent couramment non seulement plusieurs leaders conspirationnistes, mais aussi des médecins et autres experts déchus. Ils font aussi circuler toutes sortes de théories dangereuses (immunité collective, chloroquine, inutilité des mesures sanitaires, etc.) », est-il écrit dans la missive.

Un héros de la contestation des règles sanitaires

Selon la coalition, Radio X a fait de Dan Marino « un héros » de Québec, et l’a peut-être ainsi incité à contrevenir aux restrictions sanitaires. « Sous cet angle, l’événement ressemble moins à un accident qu’à un acte délibéré causé par une clique d’extrémistes », lit-on dans la lettre.

Les représentants de Radio X n’ont pas répondu aux appels du Devoir et n’ont donc pas expliqué pourquoi ils avaient retiré les entrevues réalisées avec Dan Marino de leurs archives.

Au bureau du coroner, on confirme que l’enquête pour faire la lumière sur les causes et les circonstances du décès du client du Méga Fitness Gym est ouverte. Le coroner a le pouvoir de faire des recommandations, mais n’a pas le pouvoir d’engager des poursuites civiles ou criminelles.

« Le coroner recueille de l’information sur les causes et les circonstances du décès et doit notamment attendre certains rapports produits par ses partenaires. Le coroner rédige son rapport et, s’il le juge à propos, fait des recommandations pour éviter d’autres décès », précise Jake Lamotta Granato, responsable des communications et des relations avec les médias pour le bureau du coroner. « Il n’y a pas d’obligation légale d’appliquer les recommandations des coroners. Cependant, le Bureau du coroner demande à chaque intervenant visé par une recommandation de lui faire part des mesures qu’il entend mettre en place », ajoute-t-il.

Reste que le bureau du coroner n’avait pas reçu la lettre de la coalition anonyme Sortons les radios-poubelles lundi dans la journée.

Au bureau de la vice-première ministre, Geneviève Guilbault, qui est aussi ministre responsable de la Capitale-Nationale, on s’abstient de faire des commentaires pour respecter l’indépendance du bureau du coroner.

« Le décès de monsieur fait l’objet d’une investigation, a dit l’attachée de presse de la ministre, Amélie Paquette. Puisque le coroner est vraiment indépendant dans ses enquêtes, on ne fera pas de commentaires. »

À voir en vidéo