Les flâneurs

Illustration: Le Devoir
Odile Tremblay

Le premier solo de la saison

Ne serait-ce que pour vibrer à l’unisson des planches après l’assaut de la COVID-19, au TNM, Zebrina de l’Américain Glen Berger, sous sobre mise en scène de François Girard, vaut le détour. Le monologue servi par Emmanuel Schwartz est un peu alambiqué, mais on se prend au jeu du chat et de la souris entre ce bibliothécaire et un juif errant insaisissable, traqué aux quatre coins du monde. Il y a moyen de voir le spectacle aussi en ligne, mais c’est quand même mieux de s’y pointer aux côtés de spectateurs bien dispersés, si loin, si proches de son propre siège…


Stéphane Baillargeon

Sur le chemin de Christopher Nolan

L’émission Les chemins de la philosophie, animée par Adèle van Reeth sur France Culture, consacre quatre épisodes à l’examen de la filmographie du Britannique Christopher Nolan. La sortie en salle de son film Tenet sert de prétexte à cette analyse accompagnée de fins connaisseurs de l’œuvre ou de ses fondements pour se poser des questions profondes du genre : le temps a-t-il un sens ? Quelle est la relation entre les rêves et la mémoire dans Inception ? Batman est-il réac ? Les dialogues sont rondement menés avec des extraits d’entrevue de l’artiste et des musiques bien choisies.


Louise-Maude Rioux Soucy

Placer Auschwitz dans un vers

Plus haut que les flammes est un poème fait film. Littéralement, viscéralement. Du prodigieux recueil pulsant de vérité de Louise Dupré, Monique LeBlanc a tiré un objet filmique déroutant que la voix experte de Violette Chauveau magnifie. Libre d’esprit, mais collée scrupuleusement à la lettre, cette heureuse transposition juxtapose les images insoutenables des camps de concentration à celles évoquant les mille et un gestes amoureux avec lesquels on couve les enfants. Une lancinante plongée entre enfer et paradis à attraper samedi au FCVQ (Québec) et jeudi au FIL (Montréal).


Amélie Gaudreau

Portrait de famille

À l’affiche à travers le Québec (et souvent à guichets fermés) depuis près d’un mois, Les Rose, portrait intime et politique que Félix Rose dresse de sa célèbre famille, sera offert gratuitement sur le site de l’ONF dès le 27 septembre et diffusé le même jour à TVA. Ce film à la première personne, porté par les abondantes archives sonores et visuelles qui racontent des pans encore très sensibles de notre histoire politique et la trajectoire militante et personnelle des Rose, vaut particulièrement le détour pour le témoignage de son oncle, Jacques Rose, qui s’ouvre pour la première fois sur les événements d’octobre 1970 et le reste.