Balados: donner corps aux chiffres

Photo: Getty Images / iStockphoto

Question d’intérêt

Votre patron est-il un psychopathe ? Si la question semble saugrenue, elle sollicite les réponses étonnantes d’une spécialiste en psychologie des organisations dans un récent épisode de Question d’intérêt de Radio-Canada. Comme quoi les enjeux socioéconomiques, qu’entend démocratiser le balado, prennent de multiples déclinaisons souvent affranchies du cadre chiffré. Depuis septembre 2019, les épisodes s’attaquent autant à des questions plus fondamentales, se donnant par exemple le défi de définir de façon claire ce qu’est l’essence de l’économie, qu’à des questions d’actualité, telles l’aide financière publique à Bombardier, la résilience de l’Afrique en contexte pandémique ou… les « personnalités sombres » — comme les psychopathes — qui bousculent les entreprises.

Adoptant le format d’une discussion, nourri d’extraits d’archives tirés des coffres de la société d’État, Question d’intérêt prend parfois une facture plus didactique. Mais là où l’aspect « cours 101 » pourrait manquer de dynamisme, il se fait ici très efficace, mené par un Gérald Fillion en pleine forme qui tire profit de l’approche pointue que permet le balado. L’animateur fait preuve de la clarté exemplaire qu’on lui connaît et s’entoure d’experts rarement ennuyants. Éclairante écoute !

Planet Money

Incontournable pour les férus de balados, Planet Money affiche au moins 1180 épisodes au compteur… depuis que ses épisodes ont commencé à être numérotés ! Lancée en 2008 pour couvrir la récession, la production se donne pour mission de vulgariser des
sujets économiques au point d’être compris « par un ami dans un bar ». Une douzaine d’années plus tard, dans un contexte pandémique, le projet à grands moyens de NPR continue d’impressionner. Récemment, on y a notamment exposé comment on pourrait tirer des leçons de l’économie comportementale pour convaincre les sceptiques du masque de l’adopter ou bien montré comment la pandémie met à mal les finances des universités.

Allergiques au jargon, les journalistes y préfèrent le terrain aux abstractions théoriques, donnant corps aux concepts présentés avec des histoires poignantes. « Podcast narratif » pur et dur, Planet Money occupe une place de choix dans toutes les bibles de mise en récit tant il excelle dans l’art complexe de raconter.