Les flâneurs

Illustration: Le Devoir

Louise-Maude Rioux Soucy

Quand le rock faisait la leçon

Quel électrochoc inspirant que ce White Riot qui nous ramène 40 ans en arrière ! Rubika Shah y raconte comment, dans une Angleterre flirtant avec le suprémacisme blanc, des militants issus de la scène rock-punk fondèrent Rock Against Racism, un mouvement qui opposa la force fédératrice de la musique au racisme rampant. Bourré de témoignages vibrants et d’archives animées (certaines tirées du fanzine Temporary Hoarding), ce film punk dans l’âme est une ode à un mouvement qui, avec The Clash en première ligne, fit mouche. Et épate toujours. En exclusivité au Parc.


Katia Tobar

Le «made in» Québec référencé

Dans la foulée de l’exposition consacrée au designer de mode Jean-Claude Poitras, le Musée McCord a lancé l’initiative Encyclomodeqc, une encyclopédie en ligne présentant « les acteurs de l’histoire de la mode au Québec ». Si on y trouve un moteur de recherche, on peut aussi partir à la découverte d’un des 155 créateurs référencés, découvrir les marques qui ont fait rayonner le Québec à l’international, comme Aldo, Tristan, Kanuk, UNTTLD, Yoga Jeans, Lolë ou Matt & Nat, du début du siècle dernier à aujourd’hui, et comprendre l’influence de la mode dans des événements marquants comme Expo 67.


Manon Dumais

Délice indien

Roman d’à peine une centaine de pages, La vengeance du carnivore (Robert Laffont), d’Upamanyu Chatterjee (Les après-midi d’un fonctionnaire très déjanté), nous transporte en Inde, de la fin des années 1940 au début des années 1970, où un magistrat jure de devenir végétarien après qu’un serviteur eut tué son employeur et sa famille pour se délecter de leur ragoût de bœuf. Alliant savamment humour noir et satire sociale, ce savoureux récit risque d’ébranler les convictions des plus ardents amoureux de la viande. Les végétaliens et autres défenseurs de la cause animale ne pourront que s’en réjouir.


Philippe Renaud

La crème du cinéma d’animation

Nous jalousions les abonnés de Netflix européens, à notre tour d’être gâtés : pas moins de 20 classiques du studio d’animation japonais Ghibli ont atterri sur la version canadienne de la plateforme. Le catalogue du studio cofondé par Hayao Miyazaki regorge de récits singuliers, poétiques et intelligents faisant la part belle aux personnages féminins qui enchanteront enfants et adultes. À dévorer dans le désordre, en commençant par Mon ami Totoro et en gardant pour dessert Princesse Mononoké, fable écologiste, et Le voyage de Chihiro, sur le passage de l’enfance au monde adulte.