Les flâneuses

Photo: Le Devoir
Odile Tremblay

Pépites du documentaire
Les amateurs de documentaires d’auteur qui ne sont pas encore abonnés à Tënk (Canada) pourront trouver leur miel sur cette plateforme francophone (accessible à un prix minime). Elle sert le meilleur du genre, dont plusieurs films d’archives ou contemporains québécois et étrangers sur des sujets passionnants : art, féminisme, histoire, portraits, environnement, etc. Je me suis promenée au fil de la tournée de Leonard Cohen en 1972, j’ai exploré l’univers du peintre Georges de La Tour. Revoyant aussi La fille du cratère, de Nadine Beaudet et Danic Champoux, Yolande Simard Perrault. Un régal !


Caroline Montpetit

Et la Terre, dans tout ça?
La magnifique série de bandes dessinées Hubert Reeves nous explique (Éditions Le Lombard) est comme un baume sur les cœurs. Sur de somptueux dessins de Daniel Casanave, les scénarios à la fois réalistes et positifs, écrits par Hubert Reeves et Nelly Boutinot, sont un régal pour l’âme et les yeux. Petits et grands y apprendront une foule de choses sur l’écologie planétaire, des explosions souterraines des volcans au rôle essentiel des vers de terre, en passant par la communication entre les arbres. Les trois numéros parus à ce jour portent respectivement sur la biodiversité, sur la forêt et sur les océans.


Manon Dumais

Plus folles que jamais
Ce ne sont pas les revirements incroyables ni les péripéties rocambolesques qui manquent dans la deuxième saison de Mort à mes yeux (V.F. de Dead to Me), de Liz Feldman (2 Broke Girls). À tel point qu’on pourrait se lasser au bout de deux ou trois épisodes. Et pourtant, on demeure fidèle au poste puisqu’on ne se fatigue pas de voir les personnages de Christina Applegate et de Linda Cardellini, d’une complicité palpable, s’embourber dans le mensonge avec un cadavre sur les bras. De plus, répliques assassines, beaux malaises et grandes émotions sont toujours au menu. Sur Netflix.


Katia Tobar

Confidences et confinement
Un sous-sol, un micro, un « bébé gnocchi » et un chat… Léa Clermont-Dion plonge dans les univers de femmes provenant des milieux politique, littéraire ou artistique du Québec au cours de longs entretiens de plus d’une heure et demie parfois. Elle a lancé le balado Elles parlent au cours de son congé de maternité et propose depuis quelques semaines sa version spéciale confinement. On y passe un moment avec nulle autre que Pauline Marois ou Valérie Plante, Martine Delvaux, Monia Chokri ou Laurence Nerbonne. Un format propice aux confidences.