La poésie de Sébastien B. Gagnon récompensée

La candeur, l’amour et la fougue contenus dans la prose de Mèche (L’Oie de Cravan), recueil de poésie de Sébastien B. Gagnon, ont marqué les lecteurs, mais aussi l’Association des libraires du Québec (ALQ) qui, lundi soir à Montréal, lui a décerné son Prix des libraires, catégorie poésie québécoise. « Dans une construction habile, l’auteur désamorce des poèmes pour mieux les faire éclater quelques pages plus loin, question de créer un recueil aussi intime que pudique, mais d’une grande force de frappe », a indiqué Jérémy Laniel, membre du comité de sélection, pour justifier le choix. Mèche était en lice pour ce prix aux côtés d’Animalumière (Le Lézard amoureux) de Toino Dumas, de Bec-de-lièvre (Le Quartanier) d’Annie Lafleur et des Volcans sentent la coconut (Del Busso) de Jean-Christophe Réhel.